En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Conduite sans assurance : quel département français est le plus touché ?

Le baromètre annuel du Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO), révélé par Capital, précise que les accidents causés par des automobilistes en défaut d’assurance étaient en hausse en 2019. Certains lieux sont d’ailleurs beaucoup plus touchés que d’autres.

Malheureusement, il s’agit d’une tendance qui ne cesse de croître chaque année. En effet, selon le baromètre annuel 2019 du Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO), les indemnisations données aux victimes d’accidents de la route, mettant en cause un conducteur sans assurance auto, ont atteint 116 millions d’euros. Un chiffre en hausse de 30% en 5 ans.

Pour autant, le nombre de victimes indemnisées a diminué de 8,1% l’année dernière, pour atteindre 28 469 personnes. Selon le FGAO, un tiers de ces personnes ont subi des dommages corporels pour une indemnisation moyenne de 11 600 euros. Ce montant élevé résulte notamment de l’augmentation des frais médicaux et des tarifs des services d’aide et d’assistance.

Comprendre le FVA, ou fichier des véhicules assurés
Lire l'article

L’Ile-de-France est la zone la plus touchée

Après analyse des PV établis par les forces de l’ordre, la région parisienne semble être l’eldorado des conducteurs sans assurance, notamment la Seine-Saint-Denis (15 accidents causés pour 10 000 véhicules), juste devant le Val-d’Oise et le Val-de-Marne. Derrière les départements franciliens, on retrouve les Bouches-du-Rhône, les Alpes-Maritimes, le Rhône et le Nord.

Enfin, le baromètre détaille le portrait-robot des individus en infraction : un homme (dans 8 cas sur 10), de moins de 35 ans (60% des cas), chômeur ou ouvrier (1 cas sur 2). Pour rappel, le défaut d’assurance est sanctionné d’une amende comprise entre 750€ et 3 750€, en plus d’une suspension ou annulation du permis de conduire avec interdiction de le repasser.