En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Le défaut d’assurance auto coûte de plus en plus cher au fonds de garantie

Le défaut d’assurance auto revient de plus en plus cher au fonds de garantie qui indemnise les victimes. Ce dernier a constaté une progression de 10% des personnes victimes d’automobilistes sans assurance auto en 5 ans.

achat auto

Les conducteurs qui roulent sans assurance auto coûtent de plus en plus cher. Tel est le constat du fonds de garantie qui avance les indemnisations, révélé par Europe 1 ce vendredi. En 5 ans, le nombre de personnes victimes d’automobilistes conduisant sans assurance auto a augmenté de près de 10%.

En 2018, 26 000 dossiers ont fait l’objet d’une indemnisation par le fonds de garantie, pour un coût total de 150 millions d’euros. « Les montants d’indemnisation progressent parce que la médecine progresse, que les prothèses sont meilleures et plus coûteuses, que l’espérance de vie progresse. Ce sont de bonnes nouvelles pour les victimes, mais ça se traduit par des coûts qui augmentent », note Julien Rencki, le directeur général du fonds de garantie.

Enrayer la non assurance

La plupart du temps, le défaut d’assurance auto est lié à de la négligence, de la délinquance ou des revenus trop faibles. Pour pallier le problème, les experts réfléchissent à la mise en place d’un « chèque assurance auto », rapporte Europe 1. Destiné aux personnes en difficulté financière, il pourrait être en partie financé par la solidarité nationale.

Le FVA (Fichier des véhicules assurés), en œuvre depuis janvier 2019, doit également permettre aux forces de l’ordre de mieux détecter les véhicules sans assurance.

Pour rappel, la conduite sans assurance est considérée comme un délit aux yeux de la loi. La peine encourue est une amende de 3 750€, qui peut être assortie de peines complémentaires. En France, environ 700 000 personnes rouleraient sans assurance. Les jeunes sont les plus concernés par le phénomène, qui touche près de la moitié des moins de 35 ans.