En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Conduite sans assurance : 700 000 personnes concernées

700 000 Français conduiraient sans assurance, une nouvelle campagne de communication a été lancée par la Sécurité routière le 9 novembre afin de sensibiliser les Français aux risques encourus en cas de défaut d’assurance ou de permis.

conduite-sans-assurance-accident

En constatant que « beaucoup d’usagers de la route ignorent encore les conséquences très lourdes d’une conduite sans permis ou sans assurance » , la Sécurité routière tente d’inverser la tendance des chiffres relevés par l’ONISR (Observatoire national interministériel de la sécurité routière) en s’appuyant sur une nouvelle campagne de sensibilisation.

 

Selon l’organisme, en 2016, 235 personnes auraient été tuées dans un accident impliquant au moins un véhicule non assuré et 241 ont perdu la vie dans un accident impliquant des conducteurs sans permis valable. La part des véhicules sans assurance impliqués dans un accident mortel à atteint un pic en 2016 et a augmenté de 2,2 points depuis 2000. C’est aujourd’hui 700 000 personnes qui rouleraient à bord d’un véhicule non assuré et 600 000 qui rouleraient sans permis. Des chiffres très inquiétants compte tenu des risques encourus en cas d’accident.

Risques encourus en cas de défaut d’assurance

La conduite sans assurance constitue un délit, les sanctions encourues peuvent être plus ou moins sévères en fonction de la gravité de l’accident causé. Un défaut d’assurance entraînera systématiquement une amende allant jusqu’à 3 750 euros et peut être accompagné de peines complémentaires : suspension ou annulation du permis de conduire (avec interdiction de passer l’examen à nouveau) et confiscation du véhicule. En cas de récidive, la sentence sera plus sévère puisque le conducteur devra s’acquitter d’une amende pouvant aller jusqu’à 7 500€.

Lors d’un accident perpétré par un conducteur sans assurance auto, c’est le FGAO (Fonds de garantie des assurances obligatoires) qui prend en charge l’indemnisation des victimes de l’accident. Cependant, l’auteur (non-assuré) de l’accident ne sera aucunement indemnisé pour les dégâts matériels et blessures éventuelles et devra rembourser la totalité des sommes engagées par le FGAO pour l’indemnisation des victimes de l’accident.

De nouvelles mesures sont prévues

A compter du 31 décembre 2018, la mise en place d’un fichier de recensement des véhicules assurés va être mis en place, permettant ainsi de sanctionner les conducteurs non assurés à chaque contrôle automatique (radar de vitesse, radar de feu, etc.)