En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

30 000 dossiers d’accidents causés par des véhicules non-assurés

Selon les chiffres publiés par le Fonds de garantie des assurances obligatoires, près de 30 000 dossiers d’accidents de la route causés par des véhicules non assurés ont été recensés en 2017. Les indemnisations sont donc en hausse et nécessitent un meilleur suivi.

L'indemnisation des accidents de la route

La conduite sans assurance représente aujourd’hui 10% des accidents corporels en France. Ainsi, en 2017, le Fonds de garantie des assurances obligatoires (FGAO) a géré 27 970 dossiers d’accidents causés par des véhicules roulant sans assurance auto.

Un chiffre élevé observé depuis 5 ans alors qu’on recenserait entre 500 000 et 1 million de voitures dans cette situation. La majorité de ces conducteurs en infraction sont des hommes (80% des dossiers), jeunes entre 18 et 35 ans (60% des dossiers) impliquant des véhicules légers (84%).

La création d’une liste de véhicules non-assurés ?

Pour baisser ces chiffres, le FGAO milite depuis plusieurs années pour la création d’un fichier des véhicules assurés. Prévu pour le 1er janvier 2019, le but serait alors de créer une liste de véhicules non-assurés afin de connaître les auteurs de cette infraction au Code la route.

Ce nombre de dossiers élevés suppose une hausse des indemnisations pour les victimes de ces véhicules non assurés. En 2017, le FGAO a octroyé 85,2 millions d’euros à ces victimes alors qu’il n’a récupéré que 11,6 millions d’euros grâce aux recours contre les automobilistes.