Les nouveautés de l’assurance auto

Depuis 2015, la loi Hamon permet à tous les conducteurs auto et moto de résilier à n’importe quel moment leur assurance, après un an de contrat. Un véritable plus puisque les consommateurs peuvent désormais faire jouer la concurrence. Depuis le 1er janvier 2021, quelques nouveautés sont apparues dans le secteur de l’assurance auto. La rentrée pouvant être synonyme de changements, notamment budgétaires, voici les principaux changements 2021 afin de vous aider à trouver la meilleure offre.

Assurance auto fonctionnaire

1. Des tarifs gelés

En 2020, les assurances auto, comme moto, avaient fait couler de l’encre. Du fait des mesures de confinements de cette année-là, les sinistres avaient considérablement réduit. De ce fait, les assurés et plus particulièrement les assureurs réalisaient des économies, puisque peu de garanties auto ont été sollicitées. Selon une étude UFC Que Choisir, fondée sur différents scénarios, l’association estimait que les compagnies d’assurance avaient fait des économies allant de 1,4 milliard à 2,3 milliards d’euros.

Pourtant cette même année, certains assureurs augmentaient leur tarif, provoquant de vives réactions au sein de la population. En 2021, certains assureurs ont fait le choix de geler leurs tarifs, comme la Matmut, la MAIF, le Crédit Mutuel Arkéa, AGPM (Association Générale de Prévoyance Militaire). La GMF a annoncé le gel de ses prix pour les contrats arrivant à échéance entre le 1er avril 2021 et le 31 mars 2022. Généralement d’une année à l’autre, les cotisations connaissent une hausse comprise entre 1,5% et 3,4%.

2. Réduction des primes pour les voitures électriques

2021 est peut-être l’année parfaite pour acquérir un véhicule fonctionnant à l’électricité. Depuis le 26 juillet 2021, les conditions du bonus écologique ont évolué pour promouvoir l’achat d’une voiture ou camionnette électrique. En plus de cette aide, la loi de finance a annoncé que les voitures électriques sont exonérées de la taxe spéciale sur les conventions d’assurance (TSCA).

La TSCA aide aux financements des services départementaux de lutte contre les incendies et de secours, ainsi qu’à celui de la Caisse nationale des allocations familiales et de la Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés pour les contrats d’assurance maladie. Elle est généralement payée par tous les souscripteurs de contrat d’assurance auto.

Pour être exonéré, le certificat d’immatriculation (la carte grise) doit être daté entre le 1er janvier 2021 et le 31 décembre 2023. L’objectif est d’inciter davantage de Français à se tourner vers un véhicule plus écologique. Sachant que le montant de cette taxe représente 33% de la responsabilité civile obligatoire, l’assuré peut bénéficier d’économies non négligeables sur une année. Cette mesure a également pour but de pousser les assureurs vers des politiques tarifaires davantage orientées vers l’écologie.

3. L’arrivée de nouveaux assureurs

Le marché des assurances auto s’est largement diversifié ces dernières années. Les Français peuvent chacun y trouver leur compte. 2021 voit débarquer de nouvelles compagnies, de quoi rendre le marché davantage concurrentiel. La Société Générale Assurance a, par exemple, mis en place une assurance auto avec des prix dégressifs pour les comportements d’écoconduite. Ornikar, connu pour sa formation de conduite en ligne, s’est également lancé dans l’assurance en proposant des tarifs attractifs.

Pour bénéficier au maximum des changements du secteur de l’assurance auto, voici quelques conseils :

  • Evaluer l’ensemble de vos besoins automobiles ;
  • Estimer le budget que vous souhaitez allouer à votre assurance en fonction de vos priorités ;
  • Comparer les assurances auto : Lelynx.fr s’occupe de faire le tour des compagnies d’assurance, gratuitement, pour vous proposer la meilleure offre !