L’essor des VTC aurait un impact sur les ventes de voitures

 

Une étude de l’Ademe montre que l’arrivée des véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC) a changé les habitudes automobiles des Français.

Ventes voitures

D’après l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), l’apparition des VTC en 2010 a eu un impact certain sur le trafic et les ventes automobiles. « Nous-mêmes ne nous attendions pas à de tels résultats, s’étonne Mathieu Chassignet, du service transports et mobilité à l’Ademe. Il en ressort que l’arrivée des VTC aurait incité au moins 3% des usagers à se débarrasser de leur voiture ».

Plus de 1,5M d’utilisateurs de VTC en 5 ans

Bien que 15% des usagers d’Autolib’ (le service public d’autopartage de voitures électriques en libre-service en Île-de-France) ont également abandonné leur auto, Mathieu Chassignet tempère le contraste entre les deux chiffres. « Autolib’, c’est 100 000 usagers, rappelle-t-il, alors que les VTC, c’est, en 5 années d’existence, plus de 1,5M. Donc même si le pourcentage est plus faible pour les VTC, l’impact n’en demeure pas moins beaucoup plus important ».

Les VTC ont aussi un impact sur l’utilisation des taxis, qui passe en moyenne de 2,2 jours par mois en 2015 à 0,5 jour aujourd’hui, ainsi que dans celle des transports en communs, passant de 14,5 jours par mois à 13,5 jours.

L’étude de l’Ademe met également en lumière les 6% d’usagers de VTC déclarant avoir évité l’achat d’une voiture grâce à ce service, c’est-à-dire environ 93 000 véhicules en moins en circulation.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres