En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Auto : E. Philippe annonce une « super-prime » à la conversion dès 2019

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé mercredi matin la mise en place en 2019 d’un changement sur la prime à la conversion pour les ménages les plus modestes. Ils pourront désormais profiter d’une aide de 4 000€ pour remplacer un véhicule ancien par une voiture moins polluante.

achat auto

Le gouvernement accélère sur les aides accordées aux Français pour 2019. Au micro de RTL mercredi matin, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé la mise en place d’une « super-prime » à la conversion destinée aux automobilistes issus des 20% de ménages les plus modestes. Cette aide s’élèvera donc désormais à 4 000€ par bénéficiaire.

Cette prime à la casse va permettre à ces ménages de changer de véhicule afin d’acheter une voiture moins polluante (électrique, hybride…) en remplacement d’une ancienne. Les véhicules neufs comme les véhicules d’occasion seront toujours éligibles à cette prime. « On double l’objectif de primes en passant à un million » de conversions, ajoute le Premier ministre.

Un engouement confirmé en 2019 ?

La prime à la conversion fait de nouveau peau neuve en 2019 après avoir été élargie à tous les Français cette année. Pour rappel, le montant de cette aide dépend du véhicule acheté et de la situation fiscale du foyer. Seul l’achat d’un véhicule électrique neuf est sans conditions de revenus, à hauteur de 2 500€.

Cette « super-prime » va être financée « par le budget de l’Etat », a précisé E. Philippe. Le gouvernement veut donc s’appuyer sur le succès grandissant de ce dispositif en 2018 où plus de 280 000 primes ont déjà été attribuées. « Nous avons également entendu le besoin exprimé par les Français d’être accompagnés dans cette transition, car elle est difficile », a-t-il conclu.