Achat auto : le budget de la prime à la conversion réduit de moitié

 

Face à l’échec de la prime à la conversion, le gouvernement a décidé de couper de moitié le montant alloué au système.

Une voiture électrique en charge

Par le biais du projet de loi de finances rectificative 2016, le gouvernement vient d’annoncer que 30M€ (sur un total de 67M€) vont être annulés « en raison d’une moindre dépense ».

Le faible succès de la prime à la conversion avait déjà été mis en évidence en 2015 par l’élargissement des conditions d’éligibilité aux possesseurs de véhicules diesels de 10 ans et plus, contre 15 auparavant. Dans la foulée, la prime avait été doublée pour les ménages au revenu faible, passant de 500€ à 1000€.

Qu’est-ce que la prime à la conversion ?

La prime à la conversion est une somme d’argent qu’il est possible d’obtenir lors de l’achat d’un véhicule neuf peu polluant (électrique ou hybride) et de la mise à la casse d’une voiture diesel vieille de 10 ans ou plus.

Des modifications pour sauver le dispositif

L’abandon de la prime à la conversion n’est cependant pas encore à l’ordre du jour : la députée des Deux-Sèvres Delphine Batho, rapporteure d’une mission d’information consacrée à l’automobile dont les conclusions ont été remises en octobre 2016, propose ainsi des modifications du dispositif.

En premier, « pour les ménages non-imposables, doubler la prime à la conversion en faveur de l’achat d’un véhicule d’occasion performant au plan environnemental, en la portant à 2000€ », propose Delphine Batho, soit 1000€ de plus. « Etablir un guide pratique destiné au grand public afin de faire connaître cette aide ainsi que les démarches concrètes à accomplir », propose la députée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres