En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Auto : un délai plus long que prévu pour les primes à la conversion

Plusieurs professionnels de l’automobile montent au créneau ces derniers mois afin d’obtenir le remboursement des sommes avancées dans le cadre de la prime à la conversion. D’autant plus que d’autres dysfonctionnements compliquent le dispositif.

achat-voiture

Et si l’élargissement de la prime à la conversion à tous les Français ne profitait finalement pas à tout le monde ? La question mérite d’être posée alors que les professionnels de l’automobile se plaignent depuis plusieurs mois de retards de remboursements sur la prime à la conversion.

En effet, depuis le début de l’année, la plupart des professionnels ont dû faire un choix. Soit ils avancent le montant de cette prime et prennent en charge le retour du vieux véhicule, soit ils laissent les clients effectuer eux-mêmes les démarches. Pour éviter de perdre des ventes de voitures neuves, bon nombre ont opté pour la première solution.

Plusieurs freins observés

Les sommes en jeu sont de l’ordre de plusieurs milliers d’euros, face à l’accumulation des retards de remboursements. « Au-delà de l’aspect économique et financier, le risque que les professionnels se détournent du dispositif a également été souligné » précise le Conseil national des professionnels de l’automobile (CNPA).

Malgré l’engouement suscité depuis le 1er janvier, le CNPA soulève également d’autres problèmes dans la mise en place de ce dispositif. La plateforme digitale pour effectuer les démarches de remboursements serait ainsi trop complexe. Par ailleurs, le délai d’obtention de la déclaration de mise à la destruction du véhicule serait également trop long.