En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Voitures d’occasion : un site internet retrace l’histoire de votre auto

Le gouvernement va bientôt finaliser la mise en ligne de son site internet « Histovec », permettant de consulter l’historique d’une voiture d’occasion. L’objectif de cette mise à disposition des données automobiles est d’éviter les fraudes à la vente.

Démarches administratives voiture d'occasion

C’était l’une des mesures prévues par le Comité interministériel de la Sécurité routière en janvier 2018 sous le slogan « Protéger les acheteurs d’un véhicule d’occasion ». Ainsi, selon une information Caradisiac, le gouvernement est en cours de finalisation du site internet « Histovec » afin de donner un accès en ligne à l’histoire de chaque voiture d’occasion.

Chaque propriétaire, professionnel comme particulier, peut ici effectuer un rapport sur l’historique de son automobile avant de la mettre en vente. Les acheteurs ont accès librement et gratuitement aux informations sur ce véhicule, même si le site ne fonctionne pas encore parfaitement.

Crédits : histovec.interieur.gouv.fr

Réduire les accidents liés aux véhicules endommagés

Le propriétaire du véhicule doit ainsi se munir de documents pour répondre aux questions sur :

  • La date de mise en circulation ;
  • Les changements de propriétaires ;
  • Les sinistres et les réparations ;
  • La situation administrative.

L’objectif est ici de rassurer les futurs acheteurs et de les prémunir contre les éventuelles fraudes, davantage présentes lors des ventes de véhicules d’occasion que sur les voitures neuves. Plus largement, le gouvernement veut éviter que des autos trop endommagées ne soient la cause d’accidents ce qui augmenterait les chiffres de la mortalité sur la route.