En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Voiture d’occasion : accéder à l’historique du véhicule

Claire Tourdot - mis à jour le

Lors de l’achat d’une voiture d’occasion, plus l’acheteur récolte d’informations sur le véhicule, plus il est sûr d’éviter les vendeurs malhonnêtes. Mais il n’est pas si simple d’accéder à l’historique d’une voiture et celui-ci dissimule parfois bien des surprises. PV impayés, réparations non effectuées, entretien irrégulier… Comment déceler ces vices cachés ?

Retracer les interventions des garagistes

Pour en savoir plus sur le passé d’une voiture, le plus simple est de mener l’enquête en retraçant ses différents passages chez le concessionnaire ou le garagiste. Depuis sa mise en circulation, le véhicule a inévitablement dû faire l’objet de révisions, de contrôles techniques et de réparations. Ces opérations sont consignées dans le carnet d’entretien qu’est censé remettre tout vendeur particulier au nouveau propriétaire du véhicule. L’idéal est de disposer également des factures correspondantes à chaque intervention.
Documents en main, l’acheteur peut faire la démarche de contacter ces professionnels qui conservent l’historique de chacune de leurs prestations. Après identification du véhicule, il est facile de reconnaître les opérations non facturées (rappels, interventions sous garantie…).

Concessionnaires et garagistes sont, par ailleurs, capables d’aider le nouveau propriétaire à comprendre la cohérence du kilométrage ou à vérifier certains éléments techniques (moteur, batterie, finitions…), sous réserve de disponibilité.

Vérifier le certificat de situation administrative

Demander un devis à son garagiste

Parmi les justificatifs obligatoirement remis à l’acheteur lors de la vente d’une voiture d’occasion, le certificat de situation administrative est un indice supplémentaire pour contrôler l’historique. Ce document, aussi appelé « certificat de non-gage et non-opposition », permet de savoir s’il existe un empêchement au transfert de la carte grise de la voiture. C’est notamment le cas lorsque :

  • Le véhicule a été accidenté ou est considéré comme dangereux ;
  • Il est déclaré volé ;
  • Il existe des amendes impayées le concernant.

Ce certificat peut être obtenu par demande courrier à la préfecture, par Internet sur Service-public.fr ou directement sur place, si le propriétaire souhaite faire une demande plus détaillée.

Se tourner vers les autorités

Enfin, un passage à la préfecture pour établir le certificat d’immatriculation peut être l’occasion de glaner quelques dernières informations, en plus de celles déjà présentes sur le certificat de situation administrative. Ce déplacement permet notamment d’être plus au fait des dates du contrôle technique ou du nombre d’anciens propriétaires.

Dans cette perspective, la gendarmerie dispose du même type de renseignements. A l’acquéreur de trouver le meilleur moyen de dénicher les renseignements nécessaires, afin de pouvoir prendre le volant de son nouveau véhicule l’esprit tranquille.

Plus de détails sur ce thème