En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Voiture d’occasion : 600 000 arnaques au compteur kilométrique recensées

Chaque année, 600 000 autos d’occasion font l’objet d’une arnaque au compteur kilométrique. Les acheteurs doivent donc faire preuve de la plus grande vigilance pour éviter les désillusions.

Vigilance si vous envisagez d’acheter une voiture d’occasion. Selon une information communiquée par Fabien Cohen Solal, fondateur d’Autorigin, et relayée par Le Parisien, 10% des véhicules d’occasion vendus chaque année font l’objet d’une arnaque au compteur kilométrique. Cela ne représente pas moins de 600 000 voitures par an.

Qu’est-ce qu’une arnaque au compteur kilométrique ? On a affaire à ce type de fraude lorsque le vendeur d’une voiture d’occasion affiche un kilométrage moins élevé que la réalité. Avec moins de kilomètres au compteur, le vendeur espère ainsi faire grimper le prix de l’auto. Il est donc recommandé aux acheteurs de faire particulièrement attention.

Fraude au compteur : comment s’en prémunir ?

Quelques conseils pour éviter les arnaques au compteur kilométrique à l’achat d’une voiture d’occasion :

  • Un kilométrage particulièrement faible peut mettre la puce à l’oreille ;
  • Demander au vendeur les factures d’entretien de l’auto, y est parfois notifié le kilométrage réel ;
  • Exiger un passage chez un concessionnaire pour vérifier le kilométrage si vous avez de sérieux doutes.

Pour rappel, la fraude au compteur kilométrique est passible de sanctions. Qui s’y essaie encoure jusqu’à 2 ans de prison et plusieurs milliers d’euros d’amende.

Acheter une voiture d’occasion : les clés pour faire le bon choix
Lire l'article