En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus et vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Pourquoi trafiquer des compteurs kilométriques ?

  • 50 contrats d’assurance auto comparés en 5 minutes
  • 294€ d’économies en moyenne* par an à garanties équivalentes
Obtenez des devis pour votre assurance :
En 5 minutes, obtenez des devis pour votre assurance auto :
Comparer
Comparer

Avec l’apparition des voitures aux commandes électroniques, on pensait que les compteurs trafiqués ne pouvaient plus exister ! Mais c’était sans compter sur les petits génies de l’informatique qui n’ont pas mis longtemps avant de créer des logiciels capables de trafiquer les nouveaux compteurs ! Mais dans quel but ?

Votre comparateur d’assurances auto LeLynx.fr se met dans la peau d’un trafiquant pour tenter de comprendre les raisons de tels agissements, suivez le guide !

Combien et pourquoi ?

Le pourcentage de véhicules d’occasion vendus avec un compteur trafiqué serait de l’ordre de 5 à 12% au niveau de l’Union européenne. En France, cela représenterait environ 600 000 voitures trafiquées puis revendues. Ce trafic entraînerait une perte de 5,6 à 9,6 milliards d’euros…

Seulement tout le monde n’y perd pas, car il en est un qui s’y retrouve grâce à cette opération, c’est le vendeur de la voiture d’occasion ! En effet, prenons le cas d’un particulier qui revend un gros 4×4 de luxe fonctionnant au diesel. On sait que ce type de véhicule parcourt en moyenne 25 000 km par an.

En trafiquant son compteur pour lui faire perdre 15 000 km par an, ce véhicule n’aurait donc parcouru que 10 000 km par an en moyenne, cela permet au vendeur d’augmenter son prix de vente de 4 à 5 000 euros, comme par magie.

C’est d’ailleurs pour cette raison que les véhicules haut de gamme sont les plus touchés par ce genre de pratiques… La marge sur une petite voiture pas chère n’est pas forcément assez intéressante pour prendre ce genre de risques. Car effectivement c’est une pratique risquée car totalement illégale !

Que risque-t-on à trafiquer un compteur ?

Un expert, désigné par un tribunal peut déceler la fraude. Il apporte alors au juge un éclairage pour qu’il puisse trancher en cas de litige. La modification d’un compteur est considérée comme un délit pénal, dit de tromperie, et passible d’un ou deux ans d’emprisonnement et de 37 500 € d’amende.

De quoi réfléchir à deux fois avant de se lancer dans ce genre de remise à zéro !

Source : Argus.fr