5 conseils pour acheter une voiture d’occasion

Tous les ans, il s’échange entre 4 et 6 millions de voitures d’occasion en France. Si ce mode d’achat est un moyen de faire des économies – notamment sur le prix du contrat d’assurance auto –, la vigilance est néanmoins de mise afin d’éviter les fausses bonnes affaires.

Conseils pour l'achat d'une voiture d'occasion

Choisir entre professionnel ou particulier

Les acheteurs privilégiant la sécurité auront tout intérêt à se tourner vers un vendeur professionnel (concessionnaire, garagiste indépendant, spécialiste de l’occasion…). Moyennant un prix d’achat plus élevé, les voitures mises en vente sont garanties au minimum 3 ans. Autre avantage : le vendeur prend en charge les démarches administratives, comme l’immatriculation du véhicule et la demande de carte grise.

L’achat d’une voiture d’occasion à un particulier n’est pour autant pas à déconseiller. Au contraire, cette alternative permet d’accéder à des tarifs très avantageux. Il est toutefois recommandé à l’acheteur de faire preuve de vigilance en vérifiant minutieusement l’état du véhicule. Cette étape est facilitée par la présentation obligatoire du certificat de situation et du contrôle technique lors de la vente.

Se renseigner sur l’état du marché

En général, les vendeurs professionnels s’alignent sur les tarifs moyens pratiqués et affichent donc rarement de grands écarts de prix. La situation est différente pour les particuliers qui fixent leur prix de vente librement, sans toujours faire l’effort de se renseigner sur la valeur réelle de la voiture.

Pour éviter les dépenses excessives, l’acheteur peut facilement accéder aux prix du marché en vérifiant l’argus, autrement dit la cote du modèle en question. Cette référence est estimée en fonction du kilométrage, de la date de mise en circulation, du type de carburant, de la puissance et des options dont la voiture est équipée. Une grosse différence entre les tarifs doit inciter à la prudence.

Examiner l’état général de la voiture

Encore une fois, il s’agit de redoubler de vigilance lors d’une transaction avec un particulier. Celui-ci n’est pas un professionnel de l’auto et n’a parfois pas toutes les compétences pour informer l’acheteur des possibles anomalies du véhicule en vente, que ces détails soient intentionnellement omis ou non.

Niveau d’huile, système de freinage, état de la batterie mais aussi rétroviseurs, essuie-glaces, climatisation, autoradio… tous les éléments intérieurs et extérieurs de la voiture doivent être passés au crible avant de signer l’acte de vente. Le carnet d’entretien est également utile pour faire le point sur les réparations effectuées.

accident de voiture après avoir bu

Si un vice caché est découvert après l’achat, les démarches pour obtenir gain de cause sont souvent lourdes et apportent peu de satisfaction.

Vérifier les documents administratifs

Pour pouvoir prendre le volant en toute légalité, le nouveau propriétaire doit effectuer un certain nombre de démarches administratives, en s’appuyant sur les documents remis par le vendeur au moment de l’achat. Ces formalités sont aussi un bon moyen de vérifier que les papiers du véhicule sont en règle et que la voiture n’a pas fait l’objet d’une restriction par les forces de l’ordre (amendes impayées, saisi du fisc ou d’une société de crédit…). Parmi les documents obligatoires, on retrouve le certificat de vente, le certificat de situation administrative, le contrôle technique et la carte grise du véhicule.

Souscrire une assurance auto adaptée

Le prix d’achat d’une voiture d’occasion n’est pas le seul élément à prendre en compte dans le budget auto. Tout au long de la durée de vie du véhicule, le coût du contrat d’assurance joue également un rôle important. On conseille généralement aux propriétaires d’une voiture de plus de 5 ans de privilégier une formule « au tiers » ou « intermédiaire », afin de bénéficier d’un meilleur rapport garanties/prix.

Astuce Malynx !

Pour être certain de profiter des meilleurs tarifs, le nouveau propriétaire peut se tourner vers un comparateur d’assurances auto en ligne. Ce service met en regard de nombreux devis pour proposer à chacun les contrats les plus adaptés.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

    bonjour
    je désire savoir si je peux pénificier de la prime à la casse pour un véhicule immobilisé pour cause de moteur de direction défectueux sur une fiat punto2 de 2000
    merci d’avance pour votre réponse
    salutations

    Répondre

    Bonjour @AMARA,
    La prime à la conversion (anciennement prime à la casse) n’est accessible que lorsque vous souhaitez vous séparer d’un vieux véhicule diesel (au moins 10 ans) pour acheter un véhicule écologique (électrique ou hybride).

    Répondre

    Bonjour, j’ai un véhicule diésel de 2000 et je souhaite le changer pour une loa d’un véhicule hybride, combien puis je espérer de remise de la part du concessionnaire?

    Répondre

    Bonjour @TOUTANT,
    Malheureusement, nous ne pouvons pas vous renseigner. Le mieux étant d’aller directement proposer votre véhicule à des concessionnaires.

    Répondre

    Mon copain a une clio 1 de 1995 moteur essence et il voudrait s’acheter une Dacia sandero Stepway (essence également) je voudrais savoir à quel montant s’élève la prime à la casse ?

    Répondre

    bonsoir, ma voiture diesel m’a lachée, elle a 11 ans, le moteur est HS, plus de 5 000 euros de réparation. face à ce choix, que puis-je faire ? j’aimerais pouvoir bénéficier de la prime de conversion pour acheter un véhicule neuf et pour le coup le moins polluant. mais est ce qu’il est considéré comme un véhicule endommagé ?

    merci

    Répondre

    Bonsoir,

    Je possède une XM CITROEN de 1993 diesel et souhaite faire l’acquisition d’une Toyota yaris
    hybride à quel montant de la prime à la casse puis je prétendre.

    Très cordialement.

    GERARD

    Répondre

    Bonjour, j’ai deux petites questions. On doit avoir pour la prime à la casse un véhicule d’au moins un ans. Sachant que je l’ai acheté un vieux diesel il y a trois mois et que j’ai plus une thune pour acheter la carte grise. Est-ce que les un an commense à la date d’achat de la carte grise ou du véhicule ?
    Ce véhicule diesel est en fait un piège il ne tiendra pas un ans est ce qu’il y a possibilité de gruger ?

    Répondre

    Bonjour @David,
    L’ancienneté du véhicule se calcule par rapport à sa date de mise en circulation. En 2016, elle concerne donc le remplacement des véhicules diesels mis en circulation avant le 1er janvier 2006. Il faut donc que le véhicule ait plus de 10 ans pour être valide.

    Répondre

    bonjour j’ai vehicule datant de decembre 1998 une polo match II et j’aimerai pouvoir obtenir une LLD pour une kangoo ze pour mon entreprise, que puis beneficier dans ce cas de figure , n’y a til pas moyen de négocier une prime a la conversion ?
    Bien cordialement

    Répondre

    Bonjour, @Patrick Sayous,

    Vous pouvez directement vous renseigner auprès de votre concessionnaire pour avoir des renseignements sur le leasing de votre futur véhicule.

    Répondre

    je possède une ford fiesta de juin 1999 je voudrai savoir ,si j’achète un véhicule neuf (Renault captur )je peux obtenir la prime à la casse ?

    Répondre

    Bonjour, le dispositif d’aide à l’acquisition d’un véhicule propre ne peut être que le produit d’un cerveau particulièrement tourmenté, d’un énarque. Les propriétaires de véhicules anciens sont pour la plus part des personnes n’ayant pas ou n’ayant pas eu les moyens de changer leur voiture avant, aussi ce n’est pas en leur proposant une prime qui dans le meilleur des cas atteindrait 10 000 € qu’ils vont se décider à changer de voiture, les voitures ciblées pour ce genre d’opération valant la bagatelle de 35 à 40000 €.
    Jusqu’à être contraints et forcés par une décision gouvernementale ou une loi ces propriétaires de véhicules anciens, continueront de rouler dans leur vieux diesel, et le seul geste qu’ils feront pour la planète sera un magistral bras d’honneur.
    La solution qui aurait du prévaloir pour ce genre de chose était simplement d’accorder sous réserve de mise à la casse d’un véhicule de plus de 10 ans, des crédits à taux particulièrement bas proche de 0% pour l’acquisition d’un véhicule neuf ou de moins de 2 ans, forcément moins polluant, et qui aurait eu pour effet de relancer l’industrie automobile dans notre pays.
    Merci de votre attention

    Répondre

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres