En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Que vérifier avant d’acheter une voiture d’occasion ?

  • Jusqu'à 75 devis d'assurance auto comparés en 5 minutes.
  • 325€ d'économies en moyenne* pour les mêmes garanties.

Le marché de la voiture d’occasion suscite de plus en plus l’attrait des acheteurs français. Les véhicules de seconde main permettent des économies non négligeables, notamment sur le montant de l’assurance auto. Voici nos conseils pour dénicher la meilleure occasion !

Vérifier le kilométrage pour éviter les arnaques

Une voiture d’occasion est une voiture qui a potentiellement beaucoup roulé. Pour les vendeurs, un kilométrage trop élevé n’est pas bon pour les affaires. Certains trafiquent donc le compteur. Pour repérer les fraudes, vérifiez :

  • Le carnet d’entretien du véhicule ;
  • L’étiquette de vidange ;
  • La différence entre le kilométrage annoncé et la date d’immatriculation de la voiture d’occasion.
Trafiquer un compteur kilométrique expose à deux ans de prison et 30 000€ d’amende.

Vérifier la cote argus de la voiture

En général, les vendeurs professionnels s’alignent sur les tarifs moyens pratiqués et affichent donc rarement de grands écarts de prix. La situation est différente pour les particuliers qui fixent leur prix de vente librement, sans toujours faire l’effort de se renseigner sur la valeur réelle de la voiture.

Calculer le prix d’une voiture d’occasion avec la cote Argus
Lire l'article

Pour éviter les dépenses excessives, l’acheteur peut facilement accéder aux prix du marché en vérifiant la cote argus, autrement dit la cote du modèle en question. Cette référence est estimée en fonction du kilométrage, de la date de mise en circulation, du type de carburant, de la puissance et des options dont la voiture est équipée. Une grosse différence entre les tarifs doit inciter à la prudence.

Souscrire une assurance auto adaptée aux voitures d’occasion

Le prix d’achat d’une voiture d’occasion n’est pas le seul élément à prendre en compte dans le budget auto. Tout au long de la durée de vie du véhicule, le coût du contrat d’assurance joue également un rôle important. On conseille généralement aux propriétaires d’une voiture de plus de 5 ans de privilégier une formule au tiers ou intermédiaire, afin de bénéficier d’un meilleur rapport garanties/prix.

Le choix de l’assurance pour une voiture d’occasion est déterminant. C’est pourquoi il vaut mieux bien la choisir.

Astuce Malynx !

Des spécialistes vous aident à acheter voter voiture d’occasion !

Avec un service comme Trustoo.fr, vous trouverez un spécialiste près de chez vous.

– Il vient inspecter la voiture pour vérifier son état (150 points de contrôle).
– Il vous aide à négocier le prix d’achat.

Ce service est bien sûr payant, mais il vous permettrait de d’économiser 800€ en moyenne selon Trustoo. Rassurant lorsqu’on n’est pas un spécialiste de la mécanique…

Choisir entre professionnel ou particulier

Les acheteurs privilégiant la sécurité auront tout intérêt à se tourner vers un vendeur professionnel (concessionnaire, garagiste indépendant, spécialiste de l’occasion…). Moyennant un prix d’achat plus élevé, les voitures mises en vente sont garanties au minimum 3 ans. Autre avantage : le vendeur prend en charge les démarches administratives, comme l’immatriculation du véhicule et la demande de carte grise.

L’achat d’une voiture d’occasion à un particulier n’est pour autant pas à déconseiller. Au contraire, cette alternative permet d’accéder à des tarifs très avantageux. Il est toutefois recommandé à l’acheteur de faire preuve de vigilance en vérifiant minutieusement l’état du véhicule. Cette étape est facilitée par la présentation obligatoire du certificat de situation et du contrôle technique lors de la vente.

Examiner l’état général de la voiture

Encore une fois, il s’agit de redoubler de vigilance lors d’une transaction avec un particulier. Celui-ci n’est pas un professionnel de l’auto et n’a parfois pas toutes les compétences pour informer l’acheteur des possibles anomalies du véhicule en vente, que ces détails soient intentionnellement omis ou non.

Niveau d’huile, système de freinage, état de la batterie mais aussi rétroviseurs, essuie-glaces, climatisation, autoradio… tous les éléments intérieurs et extérieurs de la voiture doivent être passés au crible avant de signer l’acte de vente. Le carnet d’entretien est également utile pour faire le point sur les réparations effectuées.

accident de voiture après avoir bu

Si un vice caché est découvert après l’achat, les démarches pour obtenir gain de cause sont souvent lourdes et apportent peu de satisfaction.

Vérifier les documents administratifs

Pour pouvoir prendre le volant en toute légalité, le nouveau propriétaire doit effectuer un certain nombre de démarches administratives, en s’appuyant sur les documents remis par le vendeur au moment de l’achat.

Astuce Malynx !

Pour être certain de profiter des meilleurs tarifs, le nouveau propriétaire peut réaliser une simulation d’assurance auto en ligne. Ce service met en regard de nombreux devis pour proposer à chacun les contrats les plus adaptés.

Ces formalités sont aussi un bon moyen de vérifier que les papiers du véhicule sont en règle et que la voiture n’a pas fait l’objet d’une restriction par les forces de l’ordre (amendes impayées, saisi du fisc ou d’une société de crédit…). Parmi les documents obligatoires, on retrouve le certificat de vente, le certificat de situation administrative, le contrôle technique et la carte grise du véhicule.

Voitures d’occasion : 4 astuces pour acheter sans se faire arnaquer
Lire l'article
Cet article vous a-t-il été utile ?