La réputation du constructeur Volkswagen s’effondre en France

 

La réputation de Volkswagen accuse une chute spectaculaire en France. Selon le classement du cabinet spécialisé Reputation Institute, le constructeur passe de la 15ème à la 149ème place.

Volkswagen

Cette réputation entachée du constructeur allemand fait suite au scandale des 11M de moteurs diesel truqués pour fausser les tests antipollution, révélé en septembre 2015. La réputation de Volkswagen « était construite sur des dimensions de transparence, d’éthique et de citoyenneté. Et ce qui est arrivé va complètement à l’encontre » de ces valeurs, explique Olivier Forlini directeur de la filiale française du cabinet de conseil Reputation Institute, spécialiste des enquêtes qualitatives sur l’image des entreprises.

Perte de confiance et diminution des ventes

Volkswagen tombe ainsi à la 149ème place sur 270 du classement de Reputation Institute. Le score de confiance du groupe en France était de 76 sur 100 au début de l’année 2015. Un an plus tard, ce score a perdu 18 points. En novembre 2015, le patron de Volkswagen France, Jacques Rivoal, avait admis que « la confiance de nos clients a été mise à l’épreuve ». Prêt à mettre « tout en œuvre » pour la regagner, le constructeur a engagé une opération de rappel concernant 946 000 véhicules en France.

Conséquence de cette chute de réputation : la part de marché des voitures particulières neuves est tombée à 11% en juin 2016, soit une perte de 1,5 point par rapport à la même période en 2015. De même, le nombre d’immatriculations a subi un recul de 13,5% sur la même période.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres