En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Le groupe PSA rachète Opel pour 1,3 milliard d’euros

  • 50 contrats d’assurance auto comparés en 5 minutes
  • 310€ d’économies en moyenne* par an à garanties équivalentes
Assurance auto
Comparer
Comparer

Le groupe PSA a annoncé le 6 mars 2017 l’achat d’Opel, filiale européenne de General Motors (GM), ainsi que de sa marque sœur Vauxhall. Le constructeur français devient ainsi le 2ème constructeur automobile européen.

Opel PSA Peugeot

Crédit : Philippe Huguen /AFP

Après pas moins de 88 ans de présence en Europe, le 1er constructeur américain décide de jeter l’éponge au profit du groupe PSA (qui comprend les marques Peugeot, Citroën et DS). Jusque-là 1er groupe automobile français, PSA devient le numéro 2 européen avec l’acquisition d’Opel/Vauxhall.

« Avec Opel/Vauxhall, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 17,7Mds d’euros en 2016, PSA deviendra le deuxième constructeur automobile européen, avec une part de marché de 17% », indiquent PSA et GM dans un communiqué commun.

Avec 3M de voitures vendues en 2016, PSA était jusqu’à présent situé entre Volkswagen (3,9M) et Renault-Nissan (2,5M). Désormais, la nouvelle entité Peugeot-Citroën-DS-Opel-Vauxhall représente 4,3M de voitures vendues à l’échelle mondiale.

PSA récupère les usines d’Opel

En achetant Opel, le groupe français prend par conséquent le contrôle des sites européens du constructeur. En tout, ce sont 6 usines de montage et 5 sites de production de pièces, ainsi qu’un centre d’ingénierie en Allemagne qui changent de main. Les presque 40 000 salariés seront également absorbés par PSA.

En plus de la transaction concernant Opel/Vauxhall, General Motors offre la possibilité à PSA d’utiliser la technologie des voitures électriques d’Opel (le modèle Ampera-e) sans payer de royalties. Un accord qui devrait durer jusqu’à ce que le constructeur français mette au point sa propre plate-forme.