En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Auto : « Vivre, ensemble », la nouvelle signature de la Sécurité routière

La Sécurité routière a adopté une nouvelle signature : « Vivre, ensemble ». L’organisme change ainsi de posture et axe son message sur le pouvoir qu’ont les automobilistes pour faire changer les choses.

deux-roues-autoroute

Il y a du nouveau pour la Sécurité routière. L’organisme a annoncé récemment avoir adopté une nouvelle signature. Après « Changeons » (2003-2008) puis « Tous responsables » (2008-2019), c’est désormais la formule « Vivre, ensemble » qui sera utilisée. La Sécurité routière explique en ces mots ce nouveau slogan :

  • Vivre : « c’est bien l’essence même de la sécurité routière » ;
  • Ensemble : « c’est parce que chacun veillera sur l’autre qu’on y arrivera ».

La nouvelle campagne de la Sécurité routière véhicule ainsi des messages plus positifs et apaisés. Comme l’explique l’organisme, elle a été « conçue comme un appel à la bienveillance des uns envers les autres ». Une stratégie qui correspond à l’état d’esprit d’une grande majorité d’automobilistes. En effet, selon une étude Harris Interactive menée parallèlement, 94% des Français pensent que l’amélioration de la sécurité sur les routes passe par davantage de respect de la part des usagers.

40% des Français se sentent en insécurité sur les routes

L’étude Harris Interactive pour la Sécurité routière révèle également que la route est un lieu bien souvent perçu comme dangereux par les usagers. Ainsi :

  • 40% des Français ne se sentent pas en sécurité sur la voie publique ;
  • 54% des utilisateurs de vélos et 49% des utilisateurs de deux-roues s’y sentent toujours ou souvent en insécurité ;
  • 52% d’entre eux s’y sentent d’ailleurs plus souvent en insécurité qu’il y a 5 ans.

A partir de janvier, la Sécurité routière prendra la parole à la télévision et à la radio pour « continuer à installer l’idée que, sur la route, chaque jour, chacun a le pouvoir d’agir ». Comme l’explique Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la Sécurité routière, avec ce changement de posture, l’organisme envoie un message fort aux usagers de la route : il « les crédite de leur pouvoir de faire changer les choses ».