En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Les accidents de la route, 1ère cause de mortalité pour les entreprises

Les accidents de la route demeurent la 1ère cause de mortalité en entreprise. Pour mieux sensibiliser les automobilistes, les Journées de la sécurité routière au travail se tiennent cette semaine, du 13 au 17 mai.

Assurance auto au tiers

Du 13 au 17 mai, se déroulent les Journées de la sécurité routière au travail. L’occasion pour la Sécurité routière de sensibiliser les entreprises et les professionnels au risque routier. Car les chiffres sont inquiétants : en 2018, près de 500 personnes ont perdu la vie lors de trajets professionnels ou de trajets domicile-travail. Les accidents de la route sont ainsi la première cause de mortalité pour les entreprises.

Pour rappel, en 2016, 21 chefs d’entreprise ont lancé un appel pour mieux réfléchir à la sécurité routière des salariés et ont signé les « 7 engagements pour une route plus sûre ». Trois ans plus tard, près de 1 300 entreprises sont signataires et représentent plus de 3 millions de salariés français.

Une semaine d’action et de sensibilisation

Durant les Journées de la sécurité routière au travail, des rencontres pédagogiques, des animations ciblées et des tables rondes sont organisées pour sensibiliser au risque. Parmi les grands thèmes abordés : le téléphone et l’alcool au volant, le non-respect des limitations de vitesse… Les entreprises sont également invitées à partager leurs réflexions sur le site RoutePlusSure.fr ou encore via le hashtag #SécuritéRoutièreAuTravail.

Des initiatives qui ne peuvent qu’être bénéfiques. Selon la 4ème édition de l’étude MMA sur le risque routier en entreprise, seuls 16% des chefs de TPE/PME ont mis en place des actions préventives de risques routiers auprès de leurs salariés et seuls 18% d’entre eux savent que le risque routier est la première cause d’accident mortel au travail.