En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Les risques routiers professionnels ignorés par les chefs d’entreprise

Au mois de mai, l’IFOP a réalisé un sondage pour la MMA ayant pour but de déterminer l’implication des chefs d’entreprises dans la prévention du risque routier de leurs employés. Les résultats font état de la route qu’il reste à parcourir pour la sensibilisation à la sécurité routière.

voiture-professionnelle-risque

Les chefs d’entreprises impliqués dans la prévention routière…

Le sondage de l’IFOP pour MMA a été réalisé sur un échantillon de 602 dirigeants d’entreprises françaises ayant de 1 à 49 salariés. 3 chefs sur 10 mettent à disposition de leurs employés un véhicule au nom de l’entreprise. Parmi eux, une large majorité travaille dans le BTP et l’industrie. La majorité des chefs d’entreprise a déjà mis en place des dispositifs veillant à réduire le risque routier : 89% d’entre eux imposent une vérification régulière des véhicules mis à disposition et 75% vérifient la validité du permis de conduire des salariés. Un chiffre en hausse, l’an dernier il n’était que de 45%.

Comme le chef d’entreprise est le propriétaire de la voiture de fonction, c’est à lui que revient l’obligation de souscrire une assurance auto. Il est aussi celui à qui sera adressée l’amende en cas d’infraction commise par l’employé au volant du véhicule prêté.

… mais trop peu sensibilisés.

Les chefs d’entreprise mettent en place des démarches de bon sens mais ils reconnaissent en grande majorité ne pas avoir pensé au risque routier (53%). Une autre raison au manque de prévention évoquée est le manque de temps (12%) et le problème de la responsabilité de l’employé. Si le patron fournit un véhicule 32 % d’entre eux considèrent que c’est à l’employé de faire attention. Si on interroge les chefs d’entreprise sur les procédures à mettre en place pour augmenter cette précaution, ils sont 31% à demander l’instauration d’une charte de bonnes pratiques au volant et 29% la diffusion de messages de sensibilisation.

Les employés quant à eux réclament la mise en place de formations sur le sujet (29%), l’organisation d’une journée Sécurité routière ou la réduction du nombre de déplacements professionnels (29%). Dans le milieu professionnel, les risques routiers sont la première cause d’accidents mortels. Une donnée que 75% des employeurs ne connaissent pas.

A l’occasion de cette étude, MMA a créé le 1er Mooc (formation en ligne ouverte à tous) dédié au risque routier professionnel. Un outil pédagogique qui informe et forme gratuitement les chefs d’entreprise en 30 minutes à l’aide de vidéos, de documents téléchargeables et de quiz. L’objectif : donner au dirigeant les clés pour diminuer le risque routier dans son entreprise et mener une politique de prévention pérenne auprès de ses salariés. A retrouver à l’adresse : www.mooc-zerotracas.mma