En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Le téléphone au volant bientôt passible d’une suspension de permis ?

Corrélé à une infraction, l’usage du téléphone au volant pourrait bientôt être passible d’une suspension du permis de conduire. Le gouvernement souhaite intensifier la lutte contre ce fléau.

homme voiture téléphone

Une mesure radicale pour lutter contre le téléphone au volant. Selon Europe1, le gouvernement prévoirait d’intégrer à la loi sur les mobilités (LOM) une disposition pour retirer le permis de conduire aux automobilistes qui auraient commis une infraction au Code de la route en utilisant leur téléphone.

Pour rappel, actuellement l’usage du téléphone au volant est déjà puni, par une amende forfaitaire de 135€ et un retrait de 3 points sur le permis de conduire. L’exécutif souhaite désormais frapper plus fort, en introduisant une sanction sévère lorsque cet usage est corrélé à une infraction.

Entrée en vigueur d’ici fin 2019

« Puisque ça ne marche pas avec la contravention, on va augmenter d’une gamme », expliquait à Europe 1 Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière. Côté calendrier, la mesure pourrait être mise en place rapidement, d’ici la fin de l’année 2019.

Pour éviter les mauvaises surprises, les Français devront donc changer leurs comportements. Selon le dernier baromètre Axa Prévention, publié en juin dernier, 70% des automobilistes reconnaissent utiliser leur téléphone au volant. Ce chiffre grimpe même à 83% chez les jeunes.