En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Sécurité routière : hausse inquiétante des accidents liés à l’inattention

L’usage du téléphone au volant et les accidents liés à l’inattention augmentent de manière inquiétante sur les autoroutes. Un comportement particulièrement présent chez les hommes et les moins de 35 ans.

téléphone au volant

L’usage du téléphone au volant demeure une vraie problématique. Selon une étude de l’ASFA (l’Association des Sociétés Françaises d’Autoroutes) publiée vendredi 24 juillet, en 2019, l’inattention serait en cause dans 1 accident mortel sur 5. Une part qui a quasiment doublé en deux ans. Les accidents liés à l’inattention sont ainsi la troisième cause de mortalité sur les routes, derrière l’alcool et la fatigue, mais devant la vitesse.

Pour Christophe Boutin, délégué général de l’association, le facteur inattention « est très probablement lié à un usage du smartphone dans les véhicules sur autoroute ». Globalement, l’usage du téléphone à bord de l’auto a diminué en 2019 : 65% des conducteurs déclarent interagir avec un écran lorsqu’ils conduisent, soit -7% par rapport à 2018. Mais l’inquiétude vient des « 65% accros à l’utilisation du téléphone au volant », chez qui on constate une forte hausse :

  • 71% répondent en kit main libre et 69% passent des appels en kit main libre (+14% vs 2018) ;
  • 42% répondent ou écrivent un SMS téléphone en main (+7% et +8%) ;
  • 57% consultent leur téléphone lorsqu’ils reçoivent une notification (+12%) ;
  • 31% prennent des photos ou des vidéos (+10%).

Les hommes et les moins de 35 ans

Comme le souligne le rapport, « ces comportements sont particulièrement présents chez les hommes et les moins de 35 ans qui considèrent moins que la moyenne la dangerosité des téléphones ». Ainsi, 24% des jeunes déclarent garder leur téléphone en main au volant et 29% sur les genoux, contre seulement 3% et 5% chez les plus de 50 ans.

A noter tout de même que les Français sont de plus en plus conscients du danger de l’usage du téléphone au volant. Près de 9 conducteurs sur 10 reconnaissent que cet usage a de réelles conséquences sur la conduite : sur les temps de réaction (90%), sur la concentration (88%), sur les trajectoires (84%) et sur la vision de la route et des autres véhicules (89%).