En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Sécurité routière : Sam reprend du service pour l’été

La Sécurité routière lance une nouvelle campagne de prévention pour sensibiliser les jeunes sur la problématique de l’alcool au volant. Les 18-24 ans demeurent particulièrement touchés par la mortalité routière.

sanction conduite alcool

Avec l’arrivée de l’été, la Sécurité routière a un message à faire passer, notamment aux jeunes conducteurs. A cette occasion, comme l’explique l’organisme dans un communiqué, « SAM le conducteur désigné reprend du service pour rappeler aux jeunes l’importance de ne pas prendre le volant après avoir consommé de l’alcool ». Le but de la campagne : ne pas reproduire le scénario de 2017, année pendant laquelle 562 jeunes entre 18 et 24 ans avaient perdu la vie sur la route.

Le film « Respect SAM » sera diffusé tout au long de l’été partout en France et notamment dans plusieurs festivals de musique. Plusieurs radios, comme NRJ, Skyrock et FunRadio qui sont les plus écoutées des 18-24 ans, se sont également engagées à émettre ce message.

Les jeunes et la mortalité routière

Comme le rappelle la Sécurité routière, la mortalité routière demeure particulièrement élevée chez les jeunes. Les accidents de la route représentent même la première cause de mortalité chez les 18-24 ans, qui ont « deux fois plus de risque de mourir sur les routes que les autres tranches d’âges ».

La Sécurité routière rappelle également qu’en 2017 :

  • Parmi les jeunes responsables d’un accident mortel, 45% roulaient trop vite et 23% avaient une alcoolémie positive ;
  • Les jeunes ont perdu la vie sur la route de nuit dans 59% des cas ;
  • La mortalité routière des 18-24 ans a baissé de 6%, mais représente toujours 16% de la mortalité globale.

Pour rappel, la conduite sous l’emprise d’alcool peut également avoir de lourdes conséquences du point de vue de l’assurance auto, comme une majoration de la prime, la perte de garanties voire la résiliation.