En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Vision et conduite : quelles sont les règles ?

  • 75 devis d'assurance auto comparés en 5 minutes.
  • 325€ d'économies en moyenne* pour les mêmes garanties.

Au volant, il est essentiel d’avoir une vision optimale pour bien percevoir toutes les informations. Que dit le Code de la route concernant la vision et la conduite et pourquoi une bonne vue est-elle si importante pour les conducteurs ? Explications.

Quelle est la vision minimum pour conduire ?

Avec l’ouïe, la vue est un sens extrêmement sollicité pour conduire en toute sécurité. Logiquement, une bonne vue permet une meilleure vigilance et une meilleure attention aux détails. Une bonne vision va de pair avec des temps de réaction brefs.

Par conséquent, la loi prévoit un seuil minimal d’acuité visuel à avoir pour pouvoir conduire. En effet, comme le stipule le Code de la route, l’acuité visuelle d’un conducteur doit être de 5/10ème minimum pour les deux yeux réunis. Ainsi, si un œil a une acuité visuelle en dessous de 1/10ème, le 2ème œil doit obligatoire avoir une acuité visuelle d’au moins 5/10ème.

Lunettes, lentilles et conduite

En dessous d’une acuité visuelle de 5/10ème, il n’est pas possible de passer l’examen du permis de conduire sans porter de dispositifs de correction, comme des lunettes ou des lentilles.

Le port de lentilles ou verres de contact est obligatoirement mentionné sur le permis de conduire des automobilistes concernés, via un code (01). Autre obligation : avoir un double, une seconde paire de lunettes ou de lentilles sur soi ou dans son véhicule pour avoir une solution en cas de problème.

Si vous provoquez un sinistre et que vous ne portiez pas vos lunettes ou vos lentilles, votre assurance auto peut refuser de vous indemniser, voire vous résilier

Les sanctions en cas de non-respect

S’il est inscrit sur votre permis de conduire que vous devez porter un dispositif de correction (lunettes, lentilles) mais que vous n’en portez pas lors d’un contrôle, vous êtes passible d’une amende de 135€ et d’un retrait de 3 points sur votre permis.

Les fonctions visuelles sollicitées

La conduite sollicite beaucoup de fonctions visuelles, à savoir :

  • La vision de loin : pour porter le regard vers l’horizon et anticiper les situations ;
  • La vision de près et la vision intermédiaire : pour les informations sur les panneaux, sur le tableau de bord ou encore sur les objets d’aide à la conduite, comme les GPS, les cartes ;
  • La vision périphérique : pour surveiller ce qui se passe sur vos côtés sans avoir à dévier le regard ;
  • La vision binoculaire : pour réussir à bien apprécier les distances, évaluer les reliefs et profondeurs.

Les conseils pour avoir une vision optimale

Evidemment, le conseil principal est de suivre au plus près l’évolution de sa vue, en consultant régulièrement un ophtalmologiste. C’est ce professionnel qui sera le plus à même de vous dire si votre vue est bonne, s’il vous faut  un dispositif de correction ou, si vous en avez déjà un, les modifications à apporter.

Lorsque vous conduisez, faites aussi toujours en sorte d’être dans les meilleures conditions. Comment ?

  • En ayant toujours un pare-brise propre et dégagé ;
  • En vérifiant que vos phares sont bien réglés et vous assurent toujours une bonne illumination la nuit ;
  • En ménageant des temps de repos pour vos yeux, tout particulièrement la nuit. Lors de long trajet, les pauses à effectuer toutes les deux heures servent aussi à çela ;
  • En ayant toujours des lunettes de soleil – adaptées à votre vue si vous portez des lunettes ou lentille – dans votre voiture pour éviter d’être ébloui en cas de forte luminosité.

Si vous n’êtes pas à l’aise avec la conduite la nuit, à cause du manque de lumière ou des éblouissements, il est plus prudent de reporter vos déplacements au jour suivant pour circuler avec la lumière du jour.

Les effets de la vitesse sur la conduite

La vitesse a aussi un fort impact sur votre vision lorsque vous conduisez. Plus la vitesse augmente, plus les capacités visuelles du conducteurs diminuent, tout simplement parce que le champ visuel se réduit. Plus vous allez vite, plus votre vision se resserre autour de la zone centrale qui se trouve en face de vous et moins vous percevez ce qui se passe sur le côté.

Selon la Sécurité routière :

  • A 30 km/h, le champ de vision est ouvert à 100° ;
  • A 70 km/h, il est ouvert à 75° ;
  • A 100 km/h, il est ouvert à 45° ;
  • A 130 km/h, il se réduit à 30°.

Quelques chiffres sur la vision et la conduite

  • 90% des informations qui sont utiles pour les conducteurs passent par la vue ;
  • 1 conducteur sur 5 voit mal sur la route à cause d’une mauvaise vision.

« Faîtes contrôler votre vision »

En juillet 2018, l’Automobile Club Association (ACA) et le spécialiste en optique Essilor avaient lancé une campagne de prévention sur la vision et la conduite. La campagne s’était dotée d’un slogan : « Faîtes contrôler votre vision ». La question était de rappeler aux conducteurs que la vue est un facteur déterminant de la sécurité routière, autant auprès des professionnels que des particuliers.

Cet article vous a-t-il été utile ?