Pokémon Go : l’appel à la prudence routière des forces de l’ordre

 

Le jeu vidéo Pokémon Go déchaîne les passions aux quatre coins du globe, au risque de causer des accidents de la route. Les autorités profitent du phénomène pour lancer des messages de prévention routière via les réseaux sociaux.

Téléphone pendant la conduite

Depuis la sortie de Pokémon Go, les assureurs ne sont pas les seuls à essayer de mettre leur communication au goût du jour. Alors que le jeu vidéo en réalité augmentée vient tout juste d’arriver en France, les forces de l’ordre profitent du buzz médiatique pour diffuser des messages de prévention sur les réseaux sociaux.

La Gendarmerie nationale a ouvert le bal dès la semaine dernière avec plusieurs tweets mettant en garde les conducteurs qui essayeraient de jouer au volant, mais également les piétons inattentifs :

Un second message de la Gendarmerie veut sensibiliser les parents des « jeunes dresseurs » avec quelques règles de vigilance à garder en mémoire :

Piqûre de rappel des sanctions encourues

La Police Nationale utilise quant à elle le phénomène Pokémon Go pour mettre en avant le risque accru d’accident et les sanctions encourues par les utilisateurs d’un téléphone portable au volant : un retrait de 3 points sur le permis de conduire et une amende de 135€.

En France, l’utilisation d’un smartphone au volant est le principal danger sur la route. « 30% [de français] déclarent téléphoner en conduisant et 15% consulter ou envoyer des SMS », détaille une étude d’Axa Prévention publiée en avril 2016. Ecrire un simple message tout en conduisant multiplie pourtant le risque d’accident par 23. L’apparition de Pokémon Go et les premiers témoignages d’accidents liés à l’application ont ainsi de quoi inquiéter les autorités, qui rivalisent d’originalité pour faire passer leur message.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres