En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Conduire sous la neige : quelles règles ?

  • 75 devis d'assurance auto comparés en 5 minutes.
  • 325€ d'économies en moyenne* pour les mêmes garanties.

La météo a prévu des chutes de neige mais vous n’avez pas d’autre choix que de prendre votre voiture pour vous déplacer ? La conduite sous la neige présente des dangers multiples. Voici quelques conseils de prévention pour réduire les risques d’accident.

Règles sur les pneus et les chaînes de neige

En fonction des conditions climatiques du lieu où vous conduisez, vous pouvez prendre une précaution supplémentaire.

Les pneus neige

Egalement appelés pneus hiver ou pneus contact, conviennent bien pour un usage quotidien. Aussi adaptés à une route sèche, ils permettent une excellente adhérence sur route enneigée et verglacée. Seul bémol : ils coûtent encore un peu cher et ils sont vraiment efficaces si vous équipez les 4 roues de votre auto.

Les chaussettes neige

Pour une utilisation ponctuelle, par exemple un séjour à la montagne. Faciles d’utilisation, les chaussettes neige se présentent sous la forme d’une housse en tissu qui recouvre le pneu et absorbe l’eau. Seul bémol : la conduite sur route sèche, salée ou salée endommage les chaussettes neige et ces dernières ne suffisent généralement pas sur des routes très enneigées.

Les chaînes à neige

Chaines neige

Sur une route très enneigée, type haute montagne. Parfois obligatoires, c’est le cas lorsque vous voyez le panneau de signalisation B26 « chaînes à neige obligatoires », sur au moins deux roues motrices, elles renforcent parfaitement l’adhérence de votre auto sur les routes très enneigées ou verglacées.

Astuce Malynx !

Si vous roulez avec des chaînes à neige, n’attendez pas d’être immobilisé par la neige pour monter les chaînes, n’oubliez pas de les retendre après quelques kilomètres et roulez doucement !

Comment bien conduire sous la neige ?

Vérifications avant de conduire sous la neige

Vos qualités d’anticipation sont convoquées avant l’hiver, dès l’automne ! En effet, l’hiver sur la route, ça se prépare et, dans le cas contraire, vous n’avez aucune excuse étant donné que c’est la même chose tous les ans.

Ainsi, pour rouler dans les meilleures conditions sous la neige, vous devez vérifier :

  • La propreté des surfaces vitrées et des feux de votre voiture ;
  • Le bon état de la batterie et des pneus ;
  • Le niveau du liquide du lave-glace « spécial hiver » ;
  • Le niveau d’huile.

Conditions de conduite sous la neige

On ne le répétera jamais suffisamment, la conduite en hiver vous impose de réduire votre vitesse au volant. Ceci est d’autant plus nécessaire en cas de neige puisque celle-ci se transforme vite en verglas sur un sol froid. Il faut aussi penser à allumer vos feux de croisement et, en cas de chutes de neige, d’allumer aussi vos feux de brouillard avant et arrière.

Pendant l’hiver, sous la neige, la conduite doit prendre en compte :

  • Les distances de sécurité qui doivent être allongées. Sur la neige comme sur le verglas, essayez de maintenir une distance minimale de 28 mètres avec le véhicule qui précède, à une vitesse de 50 km/h ;
  • Une certaine souplesse : évitez les accélérations, les freinages ou les dépassements intempestifs ;
  • La priorité qui doit être laissée aux engins de déneigement et de salage et l’interdiction de les dépasser lorsqu’ils sont en action.

Neige, verglas, pluie, autant de sources possibles d’accidents. LeLynx.fr vous recommande la plus grande prudence au volant. Pensez à choisir une bonne assurance auto pour votre véhicule.

Cet article vous a-t-il été utile ?