77% des médecins pensent avoir un rôle à jouer pour la Sécurité routière

Les médecins ont-ils un rôle à jouer en matière de sécurité routière ? Pour les 3/4 des praticiens, la réponse est positive, d’après une étude récente.

medecin securite routiere

Selon une étude de la Prévention routière et de la mutuelle MACSF révélée par Le Parisien, plus de 3/4 des professionnels de santé (77%) estiment avoir un rôle à jouer pour aider leurs patients à prendre la voiture en toute sécurité. Une conviction partagée par Anne Lavaud, de l’association Prévention routière : « les médecins sont un maillon essentiel pour alerter leurs patients », par exemple pour les cas de maladies chroniques, déficiences visuelles, prises de médicaments à effets secondaires…

Dans le détail, les médecins :

  • Sont 42% à penser que leur responsabilité peut être engagée en cas d’accident causé par un de leur patient dont le traitement/la maladie a pu altérer sa capacité à conduire ;
  • Sont 54% à regretter le manque de formation en matière de sécurité routière.

Médecins et conduite

Selon le professeur Damien Léger, responsable du centre du sommeil à Paris, les médecins doivent être capables de conseiller à leurs patients d’arrêter la voiture si les conditions l’exigent. Pour autant, d’après l’étude, 71% des praticiens déclarent ne pas se sentir légitimes à interdire de façon définitive la conduite à leurs patients.

Pour les seniors, dont la vision et les réflexes peuvent s’altérer avec le temps, les médecins ont également un rôle à jouer. D’après Anne Lavaud, le principal enjeu demeure toutefois de « préserver dans les meilleures conditions l’autonomie ». Bien sûr, les médecins demeurent tenus au secret médical et n’ont pas le droit de signaler des patients dont la conduite pourrait être dangereuse aux autorités.