En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Prévention routière : les Français cumulent 9 comportements dangereux par trajet

Une récente étude sur le comportement des Français au volant énumère 9 comportements dangereux cumulés sur un même trajet par les automobilistes de l’Hexagone. Le téléphone au volant et les excès de vitesse trônent en tête de classement.

Téléphone au volant

Parmi 33 infractions et comportements dangereux observés par AXA Prévention, qui vient de publier son baromètre sur le comportement des Français, les automobilistes « en additionnent en moyenne 9 lors de leurs déplacements ».

Les 9 infractions et comportements dangereux et leur proportion :

  • Faire des excès de vitesse (82%) ;
  • Ne pas s’arrêter à un feu orange (77%) ;
  • Utiliser le téléphone en conduisant (59%) ;
  • Conduire de nuit (entre 22h et 5h du matin) sur de longs trajets (58%) ;
  • Retarder les interventions d’entretien de la voiture (51%) ;
  • Ne pas réduire la vitesse par temps de pluie (47%) ;
  • Conduire en état de fatigue (45%) ;
  • Doubler ou tourner sans mettre le clignotant (44%) ;
  • Démarrer le véhicule sans vérifier que chaque passager soit attaché (35%).

Parmi les conducteurs qui cumulent vitesse et téléphone, 1 sur 5 le fait simultanément, note AXA Prévention. « L’addition de ces 2 comportements dangereux est la plus systématique », précise l’étude, « 18% des Français profitent d’un excès de vitesse pour passer un coup de fil ».

Un usage du téléphone à la hausse en 2017

Le baromètre AXA Prévention indique que « entre « petits » et « grands » écarts, ce sont seulement 18% des conducteurs qui respectent scrupuleusement la vitesse autorisée ». Parmi les 82% des Français qui dépassent les limites de vitesse, 41% se sentent davantage en maîtrise en le faisant, voire en surcroît de vigilance (53%).

En dépit de l’embellie de 2016, le téléphone en conduisant est un comportement à risques qui augmente en 2017. Ce sont 59% des conducteurs (contre 46% l’an dernier) qui utilisent leur smartphone au volant, pour téléphoner (39% contre 30% en 2016), envoyer ou lire des SMS (24% contre 15% en 2016) ou utiliser un GPS (40% contre 26% en 2016).