En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Quel feu pour quel usage ?

  • 75 devis d'assurance auto comparés en 5 minutes.
  • 325€ d'économies en moyenne* pour les mêmes garanties.

Le Code de la route attribue à chaque feu un usage bien précis : tunnel, brouillard, nuit… Découvrez quel dispositif lumineux utiliser et dans quelle situation, pour une sécurité optimale sur la route.

Quel feu utiliser selon le Code de la route ?

Tout l’intérêt des dispositifs d’éclairage et de signalisation, appelés communément feux, est d’assurer votre sécurité sur la route en rendant la circulation plus simple et plus sûre pour tous les usagers. Le Code de la route attribue à chaque feu un usage précis :

  • Les feux de position ou « veilleuses » : il y en a 2 à l’avant (blancs) et 2 à l’arrière (rouges) rendant le véhicule visible à 150 m par temps clair. Ils doivent être allumés de jour, par temps de pluie, et dès la tombée de la nuit, car ils vous permettent d’être vu des autres conducteurs ;
  • Les feux de croisement ou «codes» : il y en a 2 (blancs). Ils vous permettent d’être vu mais également de mieux voir la route. Hors agglomération, vous devez les allumer à la place des feux de route qui peuvent éblouir les autres conducteurs ;
  • Les feux de route ou «phares» : il y en a 2 (blancs). Vous ne devez les allumer que la nuit, hors agglomération. Si vous croisez un autre véhicule, passez en feux de croisement pour ne pas éblouir son conducteur ;
  • Les feux de brouillard avant : il y en a 2 (blancs). Ils ne sont pas obligatoires et toutes les voitures n’en sont pas équipées. Ils doivent être allumés en cas de forte pluie, de chute de neige ou par temps de brouillard.
  • Les feux de brouillard arrière : il y en a 1 ou 2 (rouge). Ils ne doivent être allumés qu’en cas de brouillard ou de chute de neige. Ils ne peuvent être utilisés que lorsque les feux de croisement sont en service.

Du mauvais usage des feux à l’infraction

Le Code de la route distingue deux situations :

  • L’abus d’usage des dispositifs d’éclairage et de signalisation : c’est typiquement le cas si vous utilisez vos feus de brouillard arrière sous la pluie. Vous vous exposez à une amende forfaitaire de 135 euros. Dans tous les autres cas, l’abus d’usage des feux est puni de l’amende prévue pour les contraventions de quatrième classe ;
  • Le défaut d’usage : selon l’Article R416-11,le fait de circuler la nuit, ou le jour lorsque la visibilité est insuffisante, sans éclairage ni signalisation en un lieu dépourvu d’éclairage public, est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe ainsi que d’une suspension du permis de conduire pour une durée de quatre ans, et de la réduction de 4 points sur le permis de conduire.

Une autre infraction punie par la loi est celle de ne pas avoir de contrat d’assurance en cours de validité. Même si vous n’utilisez plus votre voiture. Choisir son assurance auto n’est pas toujours facile mais votre comparatif d’assurance LeLynx.fr est là pour vous aider à faire le meilleur choix.

Cet article vous a-t-il été utile ?