En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Auto : 60% des Français ont déjà somnolé au volant

L’étude Ifop/MMA montre que de nombreux conducteurs ne dorment pas assez avant de prendre l’auto pour partir en vacances.

Lutter contre la fatigue au volant

Le départ en vacances ne s’improvise pas. Bagages, entretien du véhicule… On a tendance à tout prévoir à l’avance, sauf le plus important : la nuit de sommeil. Dans presque 20% des accidents mortels en 2018, l’une des causes était la somnolence au volant. La récente étude produite par l’IFOP pour l’assureur MMA vient de le confirmer.

Dans ce sondage, on apprend que près de 60% des automobilistes français ont déjà été victimes de somnolence lorsqu’ils conduisaient. Mais pourquoi tant de fatigue ? En vérité, le voyage se prépare la nuit, en se reposant au mieux. L’étude révèle que 80% des personnes modifient leur temps de sommeil la veille du départ en vacances. Mais pas dans le bon sens, puisqu’ils mettent leur réveil plus tôt.

55% des conducteurs font une pause régulière

Au-delà du réveil très précoce, une minorité avoue se coucher bien plus tardivement (15%) qu’en temps normal. Ces habitudes peuvent s’avérer dangereuses puisqu’en trois secondes d’inattention sur une autoroute, on peut parcourir plus de 100 mètres. Alors que Bison Futé indique de nombreux points de ralentissements, une somnolence peut causer un grave accident.

Que faire pour lutter contre ces épisodes de somnolence ? Les conseils de la Sécurité routière sont les mêmes chaque année, par exemple faire une pause toutes les deux heures, surtout de nuit. Trois quarts des personnes interrogées ont cette recommandation en tête lorsqu’ils conduisent, mais seulement 55% l’appliquent.