En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus et vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Bien voyager avec ses enfants en voiture

Jihane Bensouda - mis à jour le

« Maman, quand est-ce qu’on arrive ? Papa, j’ai envie de faire pipi… » A peine installés sur la banquette arrière, vos chers bambins ne cessent de se chamailler et de s’agiter dans tous les sens. La route vers la destination de vos vacances promet d’être longue…

Si cette scène vous paraît familière, c’est que vous avez déjà fait l’expérience de longs trajets en voiture avec vos enfants à bord. Difficile de se concentrer sur sa conduite, de faire attention aux autres automobilistes et de suivre la bonne direction indiquée par les panneaux de signalisation lorsque c’est la foire d’empoigne à l’arrière de la voiture…

Voyager avec des enfants en voiture

Restez zen. Conduire avec ses enfants à l’arrière n’est pas forcément un calvaire. Avec un peu de préparation et d’imagination, faire la route en famille peut même être un jeu d’enfant. Première chose à garder à l’esprit : la sécurité de chacun.

Sécurité des enfants en voiture : Sachez que depuis 1992, tous les enfants doivent être attachés en voiture. Et pour cause. Selon les statistiques de la Sécurité Routière, environ 170 enfants entre 0 et 14 ans trouvent la mort dans des accidents de la route et plus de 3.000 sont gravement blessés chaque année.

Dans près d’un cas sur deux, les enfants n’étaient pas ou étaient mal attachés. De quoi faire réfléchir… Boucler sa ceinture de sécurité doit devenir un réflexe et ce, quelque soit son âge. Entre confort et sécurité, LeLynx.fr fait le point sur les bonnes façons de rouler avec ses enfants à bord.

Quels sont les risques pour les enfants en voiture ?

Accidents auto : les enfants plus vulnérables. Un banal choc à 30 km/h correspond à une chute du 2ème étage. Autant dire qu’il est primordial que vos enfants aient des systèmes d’attache adaptés à leur taille.

Inutile de se voiler la face. Nous avons tous vu les images choquantes des campagnes de prévention de la Sécurité Routière pour le port de la ceinture de sécurité à l’arrière. En cas de collision et s’ils ne sont pas attachés, les enfants courent le risque d’être éjectés hors de la voiture ou de venir s’écraser sur le pare-brise de votre véhicule.

Sachez que lors d’un choc à 50 km/h, le poids d’une personne est multiplié par 30. Même pour un enfant pesant 30 kg, c’est physiquement impossible de le retenir sur vos genoux. Dès 20 km/h, un nourrisson ou un enfant en bas âge se transforme en dangereux projectile…

Siège auto, ceinture de sécurité – Soyez équipé

Attacher votre enfant avec sa propre ceinture. Dans le cas d’un nouveau né, renseignez-vous sur le siège auto le plus approprié à son âge et à son poids. Vous pourriez être tenté de garder votre enfant sur vos genoux et de l’attacher avec vous. Mauvaise idée. En cas de choc, il risque un écrasement de sa cage thoracique et de graves lésions internes.

Sécurité des enfants en voiture : halte aux idées reçues. Votre enfant doit être correctement attaché quelque soit son âge ou la distance à parcourir. Sachez que les accidents de voiture se produisent très souvent à seulement quelques kilomètres de votre domicile.

Allonger son enfant sur la banquette arrière pour qu’il dorme pendant le trajet est très dangereux. En cas de brusque freinage, il sera projeté contre les sièges avant. Même chose si votre enfant se tient debout sur la banquette ou entre les sièges avant.

Le siège auto : votre atout sécurité

Confort et sécurité : bien installer son enfant. Les enfants ne sont pas des passagers comme les autres: avant 10 ans ou lorsque votre enfant mesure moins de 1,35 m, la ceinture de sécurité n’est pas adaptée pour lui. A chaque âge correspond un type d’équipement auto pour la sécurité de vos bambins.

Entre le siège auto, le siège-coque ou le rehausseur, si vous avez des doutes sur le modèle, adressez-vous directement au vendeur en magasin. Retenez que le matériel homologué selon la norme européenne offre un maximum de fiabilité et de sécurité.

Siège auto, sièges-coques, rehausseur. Que choisir ?

Rappelez-vous que l’équipement auto que vous achetez doit convenir à l’âge et au poids de votre enfant, mais il doit aussi s’adapter à votre voiture. N’hésitez pas à essayer directement le matériel sur votre véhicule au moment de l’achat.

Le prix d’un rehausseur tourne autour de 30€ tandis qu’un siège auto varie de 130€ à 300€. Pensez également à vérifier le rembourrage du siège. Plus il est confortable, plus le trajet en voiture sera agréable pour votre enfant, l’idéal étant qu’il puisse jouer et regarder par la vitre tout en étant bien maintenu.

Des équipements auto adaptés à la morphologie de l’enfant. Pour les bébés, préférez un sièges-coques dos à la route qui offre beaucoup plus de sécurité: en cas de collision, ils minimisent le risque de lésions cervicales provoqués par le « coup du lapin ». Le choc est encaissé dans le dos sans que l’enfant ne soit projeté vers l’avant. Vérifiez que votre voiture est suffisamment large pour installer un siège-coque.

Si votre enfant est installé dans son siège à l’avant, désactivez l’airbag du passager avant. En cas de choc, l’airbag risque d’étouffer l’enfant. Si vous ne pouvez faire autrement, installez le siège-coque sur la banquette arrière de votre véhicule.

A partir de 13 kg, passez au siège baquet où l’enfant est installé dans un siège auto très enveloppant attaché avec une ceinture en 2 ou 3 points. Un système de sangles qui passent entre les jambes et au- dessus des épaules vous assure que même face à la route, votre enfant ne craint pas d’être projeté.

Dernière étape avant la ceinture de sécurité comme les grands, le rehausseur. A partir de 15 kg, ces sièges se combinent avec la ceinture de sécurité de votre véhicule. Ils permettent de surélever l’enfant à la bonne hauteur pour boucler sa ceinture de sécurité sans l’étrangler.

Attention aux coups de chaleur

Ne jamais laisser seul un enfant dans une voiture. Par fortes chaleurs, les nourrissons et les enfants en bas âge courent davantage de risque de déshydratation que les adultes. Ne laissez donc jamais votre enfant sans surveillance dans votre véhicule, et cela même si vous n’en avez pas pour longtemps.

Dans un véhicule, la température monte vie, en particulier si la couleur de la carrosserie est sombre. Cela retient la chaleur. Même avec les vitres légèrement entrouvertes de 5 cm, la température à l’intérieur de votre voiture peut atteindre un niveau critique en quelques dizaines de minutes et mettre la vie de votre enfant en danger.

Trajets en voiture par fortes chaleurs

La règle d’or : ne laissez jamais votre enfant sans surveillance et dans une voiture stationnée en plein soleil. Avant de prendre la route, pensez à prendre avec vous en-cas, bouteilles d’eau, biberons, jus de fruits. Faites boire votre enfant régulièrement par petites quantités, toutes les ½ heures, voire tous les ¼ d’heures en cas de très fortes chaleurs.

Rafraîchir sa voiture. Premier réflexe: la climatisation. Veillez à bien la régler pour ne pas provoquer un choc thermique entre l’intérieur de la voiture et l’extérieur. Sachez aussi que la climatisation est grande consommatrice de carburant ce qui alourdit la note à la pompe à essence.

Rien de mieux que les bons vieux réflexes : avant de démarrer le moteur, ouvrez grand les portières et aérez votre véhicule. Lorsque vous roulez, entrouvrez les fenêtres pour faire circuler l’air. Si votre moteur chauffe, arrêtez-vous quelques instants pour faire redescendre la température sous le capot. Pensez à installer un pare-soleil lorsque vous garez votre voiture et choisissez de préférence un endroit à l’ombre.

Enfin, évitez de rouler aux heures les plus chaudes, à savoir entre 11h et 16h. Faites des pauses régulièrement pour vous assurer que vos enfants ne manquent de rien. Sur certaines aires d’autoroute, vous pourrez profitez de brumisateurs géants pour vous rafraîchir. Un avant-goût de vacances.