Départs en vacances : 5 conseils pour voyager en voiture avec vos enfants


Selon une étude OpinionWay publiée en juin, plus d’1 français sur 2 partira en vacances en voiture cet été. Qui dit long trajet, dit grosse fatigue à l’arrivée… Encore plus quand on a des enfants ! Heureusement, Lelynx.fr vous partage ses 5 conseils pour un départ tout en douceur.

1. Préparez votre voiture

Comme pour tous les départs en voiture, il est important de réaliser quelques vérifications sur votre voiture :

  • Vérifiez l’état et la pression de vos pneus. Si ce point est essentiel pour garantir la sécurité de votre véhicule, sachez que des pneus usés ou mal gonflés augmentent nettement votre consommation. Pensez également à vérifier votre roue de secours ;
  • Vérifiez vos niveaux. Huile, liquide de lave-glace, de frein et de refroidissement, pensez à compléter vos niveaux ;
  • Vérifiez l’état de vos feux. Tous vos feux doivent être opérationnels avant le grand départ et il est parfois nécessaire d’ajuster la position de vos phares une fois la voiture chargée. De plus, il peut être utile de garder une boîte d’ampoules de rechange dans votre coffre ;
  • Vérifiez l’état de votre climatisation. Prévoyez également un pare-soleil et des bouteilles d’eau pour vous protéger des grosses chaleurs ;
  • Chargez correctement votre coffre. Placez les bagages les plus grands et lourds au fond de votre coffre puis organisez les autres de façon stratégique. Pensez à ne rien laisser de lourd sur plage arrière et gardez un sac avec vos indispensables à portée de main (sac à langer, lingettes, boissons, en-cas, médicaments…) ;
  • Préparez vos papiers. Assurez-vous de ne pas oublier votre permis de conduire, votre carte d’identité, votre attestation d’assurance, votre carte grise ainsi que votre certificat d’immatriculation ;
  • Prévoyez toujours un triangle de pré signalisation, un gilet de sécurité, une roue de secours, un cric & un éthylotest. Enfin, pourquoi ne pas prévoir un double des clés ?
Astuce Malynx !

Dernière vérification : votre assurance auto ! Les départs en vacances sont toujours une bonne occasion de faire le point sur votre couverture auto et sur les garanties d’assistance qu’elle peut contenir. En cas de panne loin de votre domicile, l’intervention de l’assurance pourrait sauver le reste de vos vacances !

2. Préparez-vous et votre itinéraire

Partez reposés

Pour voyager dans le plus grand des calmes avec des enfants, il est souvent conseillé de rouler pendant leurs heures de sommeil. Mais que vous partiez à 22h ou à 4h du matin, assurez-vous d’être suffisamment reposé pour prendre la route sans prendre de risques. Pour cela, on évite notamment les repas copieux avant le départ et on oublie l’alcool ainsi que les médicaments incompatibles avec la conduite.

Prenez votre temps

Si vous êtes plusieurs conducteurs, n’hésitez pas à vous relayer régulièrement et à faire des pauses dès que vous en ressentez le besoin. Enfin, ne vous fixez pas une heure d’arrivée précise. A quoi bon se stresser alors que vous êtes en vacances ?

Prévenez vos enfants

Pour éviter que la fameuse question « on arrive quaaaand ? » ne retentisse toutes les 5 minutes, prévenez vos enfants que le trajet sera plus long que d’habitude. Vous pouvez également leur parler de toutes les belles choses qui les attendent à votre arrivée pour les aider à supporter le trajet.

Préparez votre itinéraire

On le sait tous, les départs en vacances sont souvent ponctués d’embouteillages. Pensez donc à regarder les prévisions de trafic et à repérer les aires d’autoroutes sur lesquelles vous pourrez vous arrêter pour faire des pauses, manger ou faire courir un peu vos enfants.

Conduire la nuit : redoublez de vigilance !
Lire l'article

3. Choisissez un siège adapté à la morphologie de votre enfant

Pour assurer la sécurité et le confort de vos enfants tout le long du trajet, vérifiez que leurs sièges sont bien adaptés à leur morphologie. Voici un petit rappel des règles imposées par le gouvernement :

  • Pour les bébés jusqu’à 13 kg et 80 cm : il vous faudra positionner un siège-coque dos à la route, de préférence à l’arrière du véhicule. Si le siège est positionné à l’avant, désactivez votre airbag ;
  • Pour les enfants entre 9 et 18kg et jusqu’à 1m : votre enfant doit être assis face à la route dans un siège-baquet doté d’un harnais ou dans un siège avec tablette de protection (siège à réceptacle) ;
  • Pour les enfants jusqu’à 10 ans : Selon la morphologie de votre enfant et afin que la ceinture de sécurité ne lui arrive pas sur le cou, installez votre enfant sur un rehausseur (avec dossier jusqu’à 22kg) ou directement sur le siège ;
  • Après 10 ans : votre enfant peut monter à l’avant de votre voiture mais sachez qu’il sera toujours mieux protégé à l’arrière.
Quelle couverture pour un siège auto ?
Lire l'article

4. Combattre le mal des transports

Pleurs, agitation, nausée, dégoût des aliments, si le mal des transports est rare chez le nourrisson, ce phénomène est très courant chez les enfants âgés de 2 à 12 ans. Voici quelques astuces pour le limiter :

  • Ne partez pas le ventre vide. Avant de partir, proposez un repas léger à vos enfants. Privilégiez les aliments qui calent comme les bananes ou le pain et évitez les aliments acides ainsi que les boissons lactées. Prévoyez également quelques collations pour le trajet.
  • Invitez vos enfants à regarder la route. Fini les écrans, les dessins ou les livres, si votre enfant se sent mal conseillez lui de regarder la route afin d’atténuer les symptômes. 
  • Incitez vos enfants à fermer les yeux ou à dormir
  • Aérer régulièrement votre véhicule et faites des pauses.
  • Prévoyez quelques médicaments. Bracelet anti mal des transports, stick, patch, huiles essentielles… nombreuses sont les solutions vendues en pharmacie. L’idéal est d’en tester plusieurs afin de voir ce qui marche le mieux sur vos enfants.
  • Roulez paisiblement. Nous n’oserions pas critiquer votre conduite mais plus elle sera souple, mieux votre enfant se portera. Evitez donc les freinages brutaux et prenez doucement vos virages.

5. Les occuper

Enfin, pour que le trajet passe le plus vite possible pour vos enfants, prévoyez de quoi les occuper. Films, dessins, livres, jeux de cartes, coloriages, cahiers de vacances, si vos enfants ne souffrent pas du mal des transports ces activités sont idéales pour les occuper plusieurs heures. Si au contraire, les symptômes arrivent (ou tout simplement pour varier les occupations), privilégiez des jeux interactifs et d’observation tels que des devinettes, des comptines, des ni oui ni non ou encore des jeux qui inciteront vos enfants à regarder la route : « le premier qui trouve une voiture verte a gagné » et toute autre déclinaison.

 

Cet article vous a-t-il été utile ?