En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Auto : attention aux faux contrôles routiers lors des déplacements

Les arnaques aux contrôles routiers se sont développées ces derniers temps. Les escrocs profitent du confinement pour infliger de fausses amendes aux automobilistes, en se faisant passer pour la gendarmerie.

Les restrictions de circulation en cours ont donné de (mauvaises) idées à certains. Plusieurs gendarmeries ont en effet alerté sur des escroqueries perpétrées dans plusieurs départements, à savoir de faux contrôles routiers, opérés par des individus déguisés en militaires de la gendarmerie. Des cas ont notamment été constatés dans les Landes, le Morbihan et la Sarthe.

Le principe de l’arnaque : simuler de faux contrôles routiers et extorquer de l’argent aux automobilistes. Les escrocs se servent du confinement et de la limitation des déplacements pour imposer des amendes de 135€ en liquide aux usagers de la route, en profitant de leur faux uniforme et de la crédulité des personnes les plus faibles.

Comment repérer les arnaques ?

Plusieurs gendarmeries ont donc appelé à la prudence. Elles ont relayé des conseils pour démasquer ce genre d’arnaques. A commencer par le fait que « les forces de l’ordre ne peuvent exiger le paiement immédiat d’une contravention que si le contrevenant ne dispose pas d’une adresse de domiciliation en France. Si vous demeurez en France, les forces de l’ordre ne peuvent donc exiger le paiement immédiat », ont précisé les gendarmes des Landes sur leur page Facebook.

La tenue des gendarmes peut aussi mettre la puce à l’oreille. « Ils doivent être porteurs d’un brassard gendarmerie de couleur grise ou blanche, avec une bande tricolore ; ils doivent être en mesure, sur votre demande, de vous présenter leur carte professionnelle », rappelle la gendarmerie des Landes.

Si vous rencontrez un faux barrage routier, les gendarmes conseillent de quitter au plus vite les lieux et de prévenir les autorités en composant le 17.