En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Auto : bientôt un taux à 0 gramme pour l’alcool au volant ?

Le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume a révélé dimanche son vœu de faire passer de 0,5 gramme par litre (g/L) de sang à 0g/L la quantité maximale d’alcool pour les automobilistes.

Femme buvant au volant

Etes-vous pour ou contre le zéro gramme d’alcool au volant ? A cette question le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume a répondu « pour, lorsqu’on conduit on ne doit pas boire », au micro de RTL dimanche. Il s’agit du second membre du gouvernement à prendre position sur une tolérance zéro pour l’alcoolémie au volant après la ministre de la Santé Agnès Buzyn.

« Je pense qu’on peut faire la fête et boire des coups et que boire du vin français c’est très bon. Mais quand on boit on ne conduit pas », a précisé le ministre. Pour rappel, le taux maximum d’alcool dans le sang imposé par le Code de la route est aujourd’hui de 0,5g/L et 0,2g/L pour les jeunes conducteurs en permis probatoire.

Une législation déjà suffisamment sévère

A la suite de cette annonce, le délégué interministériel à la Sécurité routière Emmanuel Barbe s’est positionné en désaccord avec le ministre de l’Agriculture. Dans les colonnes du Parisien, il juge que la législation est déjà suffisamment sévère mais demande plus de « contrôles d’alcoolémie réguliers » même s’il est impossible de « contrôler toux ceux qui partent d’une soirée ivre à 4h du matin ».

Même son de cloche chez André Laigniel, le premier vice-président de l’Association des maires de France, qui estime qu’il s’agit d’une « mauvaise idée ». Selon lui, « la législation actuelle est tout à fait raisonnable » avant d’ajouter « vous savez, quand vous habitez à la campagne, il n’y a pas forcément de transports en commun, il n’y a pas d’autre possibilité que de prendre son véhicule ».