En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

La sensibilisation contre l’alcool au volant

  • 75 devis d'assurance auto comparés en 5 minutes.
  • 325€ d'économies en moyenne* pour les mêmes garanties.

« Je suis à peine ivre », « Je conduis mieux avec un litre dans le sang »… L’alcool au volant a un effet euphorisant et trompeur qui cause trop souvent des accidents de la route. Il est donc important de sensibiliser les automobilistes à ce sujet et ainsi éviter la mortalité routière.

Alcool et conduite : sensibilisation aux risques

Risques et effets sur le conducteur

Conduire alcoolisé comporte des risques. Voici les effets que peut causer un taux d’alcool supérieur à 0,5g/L dans le sang :

  • Réduction du champ visuel ;
  • Modification de la perception du relief, de la profondeur et des distances ;
  • Perte des réflexes (1,5 seconde au lieu de d’une seconde)
  • Forte sensibilité à l’éblouissement ;
  • Mauvaise coordination des mouvements ;
  • Diminution de l’attention et de la concentration ;
  • Désinhibition.

L’alcool au volant et la mortalité routière

Selon la Sécurité routière, l’alcool au volant est responsable de près de 30% de la mortalité sur les routes françaises. Un conducteur alcoolisé multiplie son risque d’être responsable d’un accident mortel de 17,8. En effet, les accidents qui impliquent une personne alcoolisée sont bien plus graves que les autres.

Type d’accident

Mortalité des victimes hospitalisées (%)

Accident sans alcool

10%

Accident avec alcool

23%

Durée d’absorption et d’élimination de l’alcool

alcool et assurance auto

L’alcool passe dans le sang d’une personne à jeun en 30 minutes maximum. Ce temps est d’environ une heure pour les personnes ayant mangé.

Quelle que soit la circonstance, le temps d’élimination de l’alcool est d’au moins une heure par verre d’alcool, au mieux deux heures. Le pic d’alcoolémie survient environ une heure après l’absorption du dernier verre. Le taux d’alcoolémie diminue de 0,15g/L par heure.

La Prévention routière rappelle qu’une nuit de sommeil n’élimine pas forcément le risque. Par exemple, si votre taux d’alcoolémie est de 1,5g/L à 3h du matin, il sera encore de 0,6g/L le lendemain, à 9h. Prudence !

Que dit le Code de la route sur l’alcool au volant ?

Le taux d’alcoolémie maximal autorisé est de 0,5g/L (ou 0,25mg/L dans l’air expiré). Pour les jeunes conducteurs, ceux qui sont en période probatoire et pour les conducteurs véhicules de transport en commun, ce taux est de 0,2g/L dans le sang (soit 0,1mg/L dans l’air expiré). Les sanctions en cas de non-respect de ces règles du Code de la route sont lourdes :

Conducteur

Situation

Amende (€)

Permis de conduire

Peine de prison

Permis probatoire ou transport en commun

Entre 0,2g/L et 0,8g/L

135€

Retrait de 6 points et suspension

Aucune

Conducteur lambda

Entre 0,5g/L et 0,8g/L

135€

Retrait de 6 points et suspension

Aucune

Tous les conducteurs

Plus de 0,8g/L

4 500€

Retrait de 6 points, suspension ou annulation

2 ans avec stage de sensibilisation

Tous les conducteurs

Refus du dépistage

4 500€

Retrait de 6 points, suspension ou annulation

2 ans avec stage de sensibilisation

Tous les conducteurs

Récidive

9 000€

Retrait de 6 points, suspension ou annulation, immobilisation du véhicule

2 ans avec stage de sensibilisation

Ce tableau récapitule les sanctions maximales prévues par la justice. Ce ne sont pas nécessairement les peines qui sont appliquées.

Les campagnes de sensibilisation en France

La Sécurité routière

Campagne Sécurité Routière

La Sécurité routière est un organisme du ministère de l’Intérieur, dont le but est de faire baisser la mortalité sur les routes et améliorer la sensibilisation du grand public. Pendant de nombreuses années, le slogan était « Tous responsables ». En 2020, un nouveau slogan est adopté : « Vivre ensemble ».

La Sécurité routière est sous la direction du délégué interministériel Emmanuel Barbe. En 2017, la campagne « Quand on tient à quelqu’un, on le retient » a réuni 50 animateurs de télé et radio autour du thème de la sécurité routière.

L’association Prévention routière

Prévention routière a été créée en 1949 par les sociétés d’assurance auto et les professions de l’Union routière de France. L’association fait de nombreuses campagnes de sensibilisation au fil des années, par exemple sur l’alcool au volant, les comportements dangereux, etc.

En 1990, Prévention routière crée le concours des Écharpes d’or pour récompenser les acteurs qui s’engagent en faveur de la sécurité routière. Tout comme la Sécurité routière, l’association encourage les automobilistes à désigner un « Sam » lors des soirées, c’est-à-dire une personne qui ne boit pas, et conduire en sécurité.

Conseils pour empêcher un ami de prendre la route

Désigner un Sam pour la soirée

Avant même le début d’une soirée arrosée, désignez parmi votre groupe d’amis un « Sam ». Le Sam est le capitaine de soirée, c’est-à-dire qu’il ne va pas boire du tout afin de pouvoir conduire au retour. Il faut que la personne désignée accepte de bonne grâce ou soit volontaire. Si vous voyez un « Sam » boire lors d’une soirée, trouvez vite quelqu’un de sobre pour le remplacer. Ou empêchez-le de continuer à boire.

10 conseils pour convaincre son ami de rester

La Sécurité routière donne 10 astuces pour encourager une personne alcoolisée de ne pas prendre le volant :

  • Confisquez-lui ses clés ;
  • Agitez le spectre du retrait de permis ;
  • Demandez de l’aide (téléphonez à ses parents, etc) ;
  • Proposez-lui de dormir sur place ;
  • Faites-le souffler ;
  • Faites durer la soirée ;
  • Proposez-lui d’être raccompagné ;
  • Mettez-le au défi (bougez un stylo à 30cm de ses yeux, exercice d’équilibre, etc) ;
  • Demandez-lui de rester à plusieurs ;
  • Jouez sur la corde sensible (chantage, inquiétudes…).
Cet article vous a-t-il été utile ?