En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Les mesures du gouvernement pour lutter contre l’alcool au volant

Le gouvernement a annoncé hier de nouvelles mesures pour lutter contre l’alcool au volant. L’usage renforcé des éthylotests anti-démarrage (EAD) est notamment au programme.

sanction conduite alcool

Pour lutter contre l’alcool au volant, le gouvernement se fixe deux objectifs principaux. Le premier consiste à inciter les automobilistes à l’autoévaluation avant de prendre la route. Des partenariats avec les débits de boissons alcoolisées pourraient être développés, de même que la généralisation de la vente d’éthylotests à proximité des rayons de boissons.

Le gouvernement souhaite par ailleurs intensifier l’usage des éthylotests anti-démarrage :

  • En cas de récidive d’infraction de conduite en état alcoolique, la pose d’un éthylotest anti-démarrage pourrait devenir obligatoire ;
  • Un conducteur contrôlé avec un taux d’alcoolémie supérieur à 0,8 g/l de sang dont le permis a été suspendu pourrait continuer à conduire à condition de s’équiper à ses frais d’un véhicule doté d’un EAD.

Alcool au volant et mortalité

L’alcool au volant est l’une des premières causes de la mortalité routière. Les chiffres de la Sécurité routière parlent d’eux-mêmes : en 2016, l’alcool a été en cause dans un tiers des accidents mortels. Dans les accidents impliquant un conducteur alcoolisé, on a recensé pas moins de 1 009 décès et 3 500 hospitalisations.

Sur cette même année, l’alcoolémie délictuelle a été en hausse de +2,2%, soit 22,3% des délits. Avec ces nouvelles mesures, le gouvernement espère sensibiliser les conducteurs et voir ces chiffres partir à la baisse.