En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Sécurité routière : la mortalité en recul de 1,7% au mois d’août

La mortalité routière est en baisse au mois d’août, avec 5 vies épargnées par rapport à l’année précédente. Une tendance positive qui se retrouve sur l’ensemble de la période estivale mais ne compense pas la hausse du nombre de morts sur les 12 derniers mois.

trafic routier

Au cours du mois d’août 2017, 296 personnes ont perdu la vie sur les routes de France, d’après le dernier rapport de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR). C’est 5 tués de moins que l’année précédente où 301 personnes avaient perdu la vie (-1,7%).

L’ONISR note que durant la période estivale 2017, 15 vies ont été épargnées par rapport à la même période de l’année 2016 (-2,3%). Un chiffre tempéré par le fait que sur les 12 derniers mois, le nombre de tués est en hausse de 1,5%, soit 53 décès de plus par rapport aux 12 mois précédents.

Le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé un nouveau plan de Sécurité routière à l’automne pour renforcer l’efficacité de la prévention et de la lutte contre l’insécurité routière, avec pour objectif d’inverser durablement la tendance observée.

Hausse des accidents corporels et des prix de l’assurance auto

Malgré une mortalité à la baisse, le bilan du mois d’août 2017 s’accompagne d’une hausse des autres facteurs de l’accidentalité routière : le nombre d’accidents corporels a augmenté de 3,8% (160 accidents de plus qu’en août 2016) et le nombre des blessés hospitalisés de 1,6% (36 personnes de plus).

Une augmentation du nombre de décès et d’accidents corporels qui a un impact direct sur les prix de l’assurance auto, qui sont prévus d’augmenter en 2018. Une majoration estimée autour de 2 à 3% par le cabinet Facts & Figures, notamment en raison de l’inflation du coût des dossiers « corporels ».