En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Quels sont les déplacements autorisés à partir du 28 novembre ?

Le Président Emmanuel Macron s’est adressé aux Français mardi 24 novembre pour préciser les modalités d’un allègement du confinement. La situation va légèrement évoluer à partir du samedi 28 décembre. Le point sur ce qui change pour les déplacements et la circulation.

voiture route

Ce qui change à partir du 28 novembre

  • Les commerces même non essentiels peuvent rouvrir leurs portes jusqu’à 21h. Il sera donc possible de s’y rendre, quel que soit le moyen de déplacement. Les automobilistes pourront donc par exemple retourner dans les concessions ;
  • Les sorties pourront être plus longues et plus étendues. De 1h maximum par jour dans un périmètre de 1 km, nous passons à 3h maximum par jour dans un périmètre de 20 km ;
  • Les cultes religieux peuvent reprendre, dans la limite de 30 fidèles réunis en même temps.

Ce qui reste inchangé au 28 novembre

  • L’attestation de sortie dérogatoire continue d’être obligatoire, avec les mêmes motifs à cocher que ces dernières semaines ;
  • Les déplacements inter-régions demeurent interdits sauf exceptions.

Les sanctions en cas de non-respect du confinement resteront par ailleurs les mêmes à partir du 28 novembre. A savoir : 135€ d’amende, 200€ d’amende en cas de récidive sous 15 jours et 3 750€ d’amende et 6 mois d’emprisonnement s’il y a 3 infractions en 30 jours.

Ce qui change à partir du 15 décembre

Comme l’a expliqué Emmanuel Macron dans son allocution, la situation pourra encore évoluer à partir du 15 décembre, si la tendance est toujours à la baisse. Le déconfinement pourrait réellement commencer à cette date, avec la fin de l’attestation de sortie et de la limitation des déplacements. Toutefois, un couvre-feu sera mis en place de 21h à 7h du matin, jusqu’au 20 janvier 2021. Seules exceptions : les nuits des 24 et 31 décembre 2020, durant lesquelles les Français pourront circuler librement pour célébrer les fêtes avec leurs proches.