En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Semaine de la courtoisie au volant : 5 gestes honorables


La 20e semaine internationale de la courtoisie au volant commence lundi 16 mars. Vous voulez conduire en toute sérénité ? Nous vous donnons cinq petites astuces.

Remerciement et sourire sont bienvenus

Le bonheur humain vient de petites choses. Remercier un automobiliste qui cède le passage d’un geste chaleureux ou d’un grand sourire satisfait tout le monde. Déjà, il est prouvé que sourire renforce la bonne humeur. Ensuite, en le remerciant, vous ne faites pas qu’un geste de politesse, vous encouragez aussi le conducteur à garder ses bonnes habitudes. C’est une façon d’applaudir, quelque part. Si vous ne faites aucun geste de remerciement, l’automobiliste aura tendance à négliger la courtoisie pour la suite de son trajet.

politesse au volant

Bien signaler ses mouvements

Selon le baromètre Vinci Autoroutes, les Français sont plus de 60% à ne pas utiliser les clignotants pour indiquer un changement de direction. C’est un sombre record sur le continent. Pourtant, les feux de signalisation sont essentiels pour avertir les autres usagers et ainsi le préparer à adapter sa conduite. Prévenir est, au-delà d’une politesse, un geste qui peut empêcher des accidents de se produire. Alors, clignotez !

Ne collez pas les autres véhicules

C’est un point du Code de la route peu respecté et pourtant essentiel : les distances de sécurité. Quand on colle de trop près une voiture, on diminue fortement notre temps de réaction en cas de freinage brutal. De plus, ce n’est pas agréable pour le conducteur qui vous précède, et sentira une certaine pression dans ses choix d’accélération ou de freinage. Rien de plus agaçant que d’être talonné par un véhicule qui veut à tout prix passer avant un feu rouge.

distance sécurité

Insultes et agressivité à bannir  

« Regarde devant toi, sale… » ou « Espèce de…, révise ton code ! » : ce n’est pas très productif, loin de là. Les noms d’oiseaux rendent tout le monde nerveux et sont souvent suivis de comportements agressifs au volant. Gardez votre calme, prenez une grande inspiration et tentez d’être compréhensif. L’autre conducteur a sans doute commis une infraction sans faire attention et l’erreur est humaine. Si insulter vous démange trop, faites un appel de phare.

Respecter les priorités

Si tenir la porte relève de la courtoisie, céder le passage est surtout une obligation. Pour rappel, le panneau ou la ligne « Stop » contraignent à marquer l’arrêt et céder la priorité. Il existe d’autres panneaux de signalisation à connaître et à respecter. Ne forcez pas non plus le passage : inutile de s’engager sur une route si une voiture risque de freiner pour vous permettre l’insertion. Pour rappel, le refus de priorité est responsable d’un accident mortel sur neuf (2016).

Cet article vous a-t-il été utile ?