En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.
Entretien

Michel Poirier : « Un peu de civisme ne fait pas de mal »

Du 16 au 22 mars, c’est la semaine de la courtoisie au volant ! Et pour savoir comment améliorer notre conduite sur la route, nous avons demandé à Michel Poirier, directeur commercial de Nokian Tyres France, spécialiste du pneu.

michel poirier nokian interview

La popularité de la voiture, un peu en décroissance aujourd’hui, peut-elle être redorée par des efforts de politesse et de civilité ?

Il est vrai que dans le véhicule, on aura plus tendance à avoir un comportement individualiste. Le civisme et la politesse ne peuvent avoir que des résultats positifs, que ce soit au niveau automobile ou comportemental en général.

Quelles sont vos principales recommandations pour un trajet serein ? 

Pour un trajet serein, il conviendra de vérifier l’usure des pneus et la pression, cela, une fois par mois.

La conduite agressive a deux mauvais impacts : la courtoisie… et l’usure des pneus ? 

Oui, une conduite agressive aura tendance à user prématurément les pneus, principalement les épaulements.

Comment changer ses pneus sans entraver la circulation ?

Si possible, choisir un endroit dégagé, sans risquer d’entraver la circulation, et surtout, pour soi-même. Signaler l’incident par un panneau adapté à minimum 100 mètres. Porter le gilet pour mieux être vu, et bien bloquer les roues avant de lever la voiture.

Que dites-vous à un automobiliste pour le convaincre d’aider un autre à faire face à une crevaison ?

A deux, cela va plus vite, et deux véhicules arrêtés avec des feux de détresse signaleront bien mieux l’incident. Et un peu de civisme ne fait pas de mal.

Crevaison, batterie à plat : que prévoit l’assurance auto ?
Lire l'article

Pour ou contre : la musique au volant ? Contribue-t-elle à la bonne humeur ou empêche-t-elle d’être attentif ?

La musique adoucit les mœurs, c’est bien connu, mais au même titre que les écouteurs sont interdits, car ils coupent complètement le conducteur de la vie réelle, la musique trop forte serait à proscrire également. Elle empêchera les ambulances et les forces de l’ordres d’être parfaitement entendues par le conducteur… Donc musique, oui, mais sans excès.