En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Auto : la mortalité routière a chuté de près de 40% en mars

Confinement oblige, les automobilistes ont beaucoup moins pris la route en mars. Conséquence directe : la mortalité routière a chuté de près de -40%.

autoroute-voitures

Sur les routes, le confinement en place depuis la mi-mars a eu un impact très fort. La mortalité routière a en effet diminué de 39,6% le mois dernier. Selon les chiffres communiqués par la Sécurité routière, 154 personnes sont décédées sur les routes contre 255 en mars 2019. Cela représente 101 personnes tuées en moins.

Bonne nouvelle également, tous les autres indicateurs sont à la baisse :

  • Les accidents corporels ont reculé de -43,2% (2 443 en mars 2020 vs 4 298 en mars 2019) ;
  • Le nombre de personnes blessées a reculé de -44,3% (2 965 en mars 2020 vs 5 326 en mars 2019).

Seule ombre noire au tableau : la Sécurité routière note que « le nombre de morts dans la catégorie des conducteurs professionnels de véhicules utilitaires ou poids lourd ne baisse pas ».

Une baisse à relativiser

Les chiffres de mars sont certes bons, mais la Sécurité routière les explique en grande partie par le « contexte de confinement et de gestion de crise liée au Covid-19 ». Selon les estimations de l’organisme, en temps normal, 636 personnes seraient décédées sur le début de l’année 2020, contre 746 en 2019, soit une baisse de -15%.

La Sécurité routière signale également un point d’inquiétude durant le confinement, à savoir le « nombre inquiétant de grands excès de vitesse ». En effet, les excès de vitesse supérieurs à 50km/h au-delà de la vitesse autorisée enregistrés lors de la semaine du 30 mars au 5 avril ont bondi de 12% par rapport à la semaine précédant le confinement (9-15 mars). « Les comportements irresponsables sur les routes sont aussi dangereux dans cette période qu’en temps normal », rappelle la Sécurité routière.