Sécurité routière : baisse de la mortalité en novembre 2021

En France, les accidents automobiles mortels ont diminué de 14 % en deux ans. Comment expliquer cette baisse de la mortalité routière ?

accident de voiture

L’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) vient de dévoiler les derniers chiffres de la mortalité sur les routes : en France, les accidents de la route ont causé le décès de 221 personnes en novembre 2021. Un chiffre encore trop important et tragique, mais qui révèle malgré tout une diminution du nombre de sinistres auto. En effet, à la même période en 2019, on dénombrait 14 % de décès supplémentaires.

Pourquoi l’année 2020 n’a-t-elle pas été prise en référence comparative ? Parce que les restrictions de circulation liées à la crise sanitaire ont largement paralysé les axes routiers, réduisant ainsi fortement le nombre d’accidents. La Sécurité routière explique ainsi :

Les modifications profondes des conditions de trafic au cours de l’année 2020 en raison de la crise sanitaire et le caractère particulièrement atypique de cette année 2020, ont conduit l’ONISR à prévoir, pour ses données conjoncturelles 2021, une double comparaison avec les données 2020 mais aussi 2019, année « avant crise sanitaire ».

L’année 2020 n’étant pas représentative d’une situation normale, ses données n’ont donc pas été prises en compte.

Nos astuces pour rouler en toutes circonstances
Lire l'article

Les jeunes plus touchés que leurs aînés par la mortalité routière

Les jeunes adultes sont les premières victimes des accidents de la route. Leur nombre a même augmenté en 2021, avec 13 victimes de plus parmi les 18-24 ans par rapport à 2019.

À contrario, les personnes âgées de 65 ans et plus font partie des populations relativement épargnées : on compte 27 victimes en moins qu’il y a deux ans.

La Sécurité routière a également publié d’autres indicateurs, qui témoignent tous d’une baisse par rapport à novembre 2019 :

  • Le nombre d’accidents corporels a diminué de 6 % pendant cette période ;
  • Le nombre de personnes blessées sur la route a également chuté de 6 %.

La prudence s’impose ces prochaines semaines, où les automobilistes partant en vacances vont être confrontés à des conditions climatiques hivernales qui exigent la plus grande vigilance.