En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Autoroutes : la mortalité routière a été divisée par 2 depuis 2000

Le nombre d’accidents mortels sur les autoroutes a été divisé par 2 depuis 2000. L’inattention et la fatigue au volant demeurent toutefois des facteurs très meurtriers.

autoroute-voitures

L’ASFA (Association des Sociétés Françaises d’Autoroutes) a publié son rapport de sécurité annuel. Bilan : « 2017 s’inscrit dans la tendance de réduction du nombre d’accidents mortels enregistrée depuis les années 2000 sur les autoroutes concédées ». En effet, en 17 ans, le nombre de morts a été divisé par 2, alors que les kilomètres parcourus augmentent (+43%).

D’après l’ASFA, les autoroutes bénéficient d’ailleurs d’un niveau de sécurité 5 fois supérieur aux autres réseaux routiers. Pour autant, 150 accidents mortels ont été enregistrés sur cette partie du réseau en 2017. Constat alarmant : 26% des tués n’avaient pas attachés leur ceinture de sécurité.

Somnolence et inattention en cause

La somnolence et la fatigue au volant figurent parmi les causes principales d’accidents sur le réseau autoroutier (1 accident mortel sur 4). L’inattention touche particulièrement les jeunes conducteurs (18-34 ans), qui sont « surreprésentés dans ce type d’accidents (42%) ». Le facteur « alcool, drogue et médicaments » a également particulièrement augmenté, passant de 15% en 2016 à 25% en 2017.

L’ASFA alerte par ailleurs sur un autre danger préoccupant : la sécurité des personnels en intervention sur les autoroutes. En 2017, un agent a perdu la vie et 15 ont été blessés dans des accidents liés au trafic, contre 9 l’année précédente. En cette période de départs estivaux, la prudence et la vigilance sont plus que jamais de mise.