En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

L’UE impose un mouchard sur toutes les voitures neuves

Depuis le 1er janvier 2021, toutes les voitures neuves seront équipées d’un mouchard obligatoire. Toutes les données de consommation seront analysées.

consommation carburant tableau bord

Un petit logiciel de cinq lettres : OBFCM. C’est ainsi que s’appelle le mouchard que Bruxelles va imposer à toutes les voitures particulières immatriculées à partir de cette nouvelle année. C’est le règlement 2018/1832 et la norme Euro 6d-ISC-FCM qui exigent qu’une mémoire électronique puisse mesurer soit le volume de carburant brûlé, soit l’énergie électrique consommée.

En France, pour répondre à cette obligation, un Service de surveillance du marché des véhicules à moteur (SSMVM) vient d’être créé en septembre 2020. Il sera chargé de vérifier la conformité d’au moins une voiture par tranche de 40 000 automobilistes. Pendant cinq ans, jusqu’en 2026, l’Union européenne va pouvoir observer la consommation de 90 millions de véhicules.

Un accès sécurisé aux données

Ces données seront récoltées par le mouchard, puis enregistrées à distance par les constructeurs automobiles. Ces derniers sont contraints de transmettre ces informations aux autorités communautaires de l’UE. Contrairement au suivi de consommation proposé sur les tableaux de bord actuellement, le mouchard OBFCM est inviolable. Il permettra de connaître avec exactitude la consommation réelle depuis l’achat jusqu’à la destruction du véhicule.

L’automobiliste, lui, n’aura aucun accès à ces données. Seul un fonctionnaire autorisé ou un réparateur habilité pourra les consulter. Ce mouchard fera sûrement tort aux voitures hybrides rechargeables, réputées propres, puisqu’il quantifiera séparément la consommation de carburant et d’électricité. Les conducteurs qui laissent la batterie déchargée seront donc repérés. Ce mouchard a été décidé suite au scandale du dieselgate, afin de s’assurer que les émissions CO² sont bien celles affichées par le constructeur.