Hausse des carburants : le covoiturage redémarre tranquillement

Alors que les tarifs de l’énergie ont subi une dangereuse flambée, poussant le gouvernement français à réagir, les prix à la pompe font également face à une augmentation significative. Le SP95-E10 a atteint un niveau élevé avec un coût moyen de 1,5785 € à la pompe la semaine dernière. Pour réduire leur budget carburant, certains Français ont, à nouveau, recours au covoiturage !

Depuis le mois de septembre, la plateforme BlaBlaCar a enregistré une reprise du nombre de trajets proposés par les particuliers. Néanmoins, depuis trois semaines, ce nombre a bondi de 15% ! Pourtant, celui des usagers à la recherche de trajet reste constant.

Du côté de son application « BlaBlaCar Daily », le leader du véhicule partagé a noté une progression de 50% ! Cette application est dédiée aux trajets du quotidien, notamment ceux du domicile-travail.

Tout savoir sur les trajets professionnels et l’assurance auto
Lire l'article

Ce phénomène peut s’expliquer par une raison principale : les automobilistes sont à la recherche d’économies sur leurs frais de déplacement. Ainsi, avec la hausse des prix du baril, les conducteurs souhaitent réduire un maximum le coût de carburant.

Ceux pour qui la voiture est souvent le seul moyen de se rendre au travail ou d’effectuer des trajets de première nécessité (par exemple aller chez le médecin), l’accroissement des prix du gazole est un coup dur.

Une hausse du carburant de 20% constatée en un an

En une année, le prix d’un plein de carburant a augmenté de 10 à 15 € (en fonction de la capacité du réservoir). Une hausse qui peut peser lourd pour les ménages les plus modestes.

Pour rappel, le budget moyen dédié au carburant est de 903€ à l’année. Cela représente environ 15% des dépenses liées à un véhicule, en prenant en compte l’entretien ainsi que l’assurance auto. Au total, le budget auto s’élève en moyenne à plus de 6000€ par an.

Néanmoins, cette hausse serait la simple conséquence de la reprise économique qui concerne le monde entier. Les pays producteurs n’avaient pas prévu un redémarrage aussi fort, après un effondrement de la consommation de pétrole durant le printemps 2020, marquant le début de la pandémie dans bon nombre de territoires.

Cependant, en comparaison avec l’année 2019, le prix des carburants a atteint son niveau d’avant crise. En effet, avant la pandémie mondiale, ce prix frôlait les 1,6€ le litre, un chiffre similaire à celui d’aujourd’hui.