Faire des économies sur son budget auto : le covoiturage

Organiser un covoiturage

Aux heures de pointe sur le périphérique ou un grand axe de circulation, regardez autour de vous et constatez par vous-même. Des files de voitures à perte de vue et à l’intérieur un seul passager… le conducteur ! Quel gâchis…

Face aux variations incessantes des prix des carburants et aux préoccupations environnementales, le covoiturage est un mode de transport qui gagne à être connu de tous.

Le principe est simple : plutôt que d’emprunter seul votre voiture pour vous déplacer, autant effectuer le trajet à plusieurs et diviser les frais d’essence et de péage par le nombre de passagers intéressés pour se rendre sur le même lieu que vous.

Sachant qu’entre les frais de carburant, d’entretien et d’assurance auto, une voiture peut coûter plus de 5 000 € par an à son propriétaire, le covoiturage devient tout à coup une solution très attractive pour diminuer la facture de son budget auto.

Sans compter que si vous êtes passager, vous pouvez dire adieu  aux difficultés de circulation et au casse-tête de stationnement. Les conducteurs pratiquant le covoiturage bénéficient aussi d’un traitement de faveur. En cas de pic de pollution lorsque la circulation automobile est réduite ou alternée, les véhicules transportant plusieurs passagers sont prioritaires.

Comment pratiquer le covoiturage ? Est-ce aisé au quotidien ? Qu’en est-il de l’assurance auto ? LeLynx.fr vous donne quelques conseils pour un covoiturage réussi.

A qui s’adresse le covoiturage ?

Conducteur ou passager, le covoiturage offre de nombreux avantages. Vous possédez un véhicule et vous voulez faire des économies ? Proposez les places libres dans votre voiture et partagez ainsi vos frais d’essence, de péage voire d’assurance auto et d’entretien.

Encore peu répandu en France, ce nouveau mode de transport s’adresse à toutes les personnes qui souhaitent amortir le coût de leurs déplacements. Etudiants, salariés, personnes âgées : tout le monde peut profiter des multiples bénéfices du covoiturage.

C’est une simple question d’organisation. Avec l’avènement des sites de covoiturage qui permettent aux passagers et aux conducteurs adeptes du covoiturage de se mettre en relation, vous n’avez plus d’excuse !

Trajets quotidiens ou longues distances : Il y a autant de façon de pratiquer le covoiturage qu’il y a de conducteurs. Pour vous rendre en soirée, à un festival, sur votre lieu de travail ou de vacances, le covoiturage reste possible en toutes circonstances, y compris pour des déplacements transfrontaliers.

Seule condition : trouvez vos compagnons de voyage ou bien louer un véhicule et devenir à votre tour un covoiturier. Dès lors que vous pratiquez le covoiturage, le prix de la location de la voiture est vite amorti. Autre atout majeur du covoiturage : il permet de desservir des destinations qui en temps normal ne sont pas couvertes par les transports publics.

Attention toutefois à ne pas confondre le covoiturage avec l’auto-stop ou un taxi. Pour un covoiturage réussi, vous devez respecter certaines règles de savoir-vivre.

Certains sites sont spécialisés dans le covoiturage pour conduire les enfants à l’école. Si vous êtes 5 adeptes du covoiturage alterné, vous n’utilisez qu’une seule fois votre voiture au lieu de 5 trajets dans la semaine.

Comment mettre en place le covoiturage ?

Internet vous facilite la tâche. Finies les petites annonces en boulangeries ou le bouche à oreille peu fiable. Avec Internet, organisez vos déplacements quotidiens ou occasionnels à l’avance et profitez du covoiturage pour faire des économies.

Rendez-vous sur un site de covoiturage professionnel ou associatif. Commencez par vous inscrire sur le site en question. Fuyez les sites payants : les sites mettant en relation conducteurs et passagers ont fleuri un peu partout sur la Toile. Vous devriez facilement trouver un site gratuit à votre convenance.

Une fois inscrit, déposez en ligne votre demande de covoiturage soit en recherchant un trajet, soit en proposant un trajet.

  • Si vous êtes conducteur, proposez votre trajet et prenez contact par email ou par téléphone avec les passagers intéressés par la même destination que vous.
  • Si vous êtes passager, effectuez une recherche sur le site pour trouver le trajet qui vous intéresse. Si aucune annonce ne vous convient, proposez votre trajet pour être contacté par un conducteur potentiel.

Une fois votre trajet sélectionné, vous êtes informé du nombre de places restantes dans la voiture, du jour du trajet, de sa fréquence et de l’horaire de départ. Dans tous les cas, vous devez contacter le conducteur pour fixer un prix, connaître le point de rendez-vous et les modalités de paiement.

Certaines entreprises mettent à disposition de leurs salariés sur leur intranet des annonces de covoiturage. Jetez-y un coup d’œil.

Faites preuve de savoir-vivre : Le covoiturage est un bon moyen de faire des rencontres mais pour que le trajet ne tourne pas au cauchemar,  respectez les bonnes manières, soyez courtois et pensez à vos compagnons de route. Si vous êtes chargé ou accompagné de votre animal domestique, prévenez le conducteur.

Fixez des rendez-vous clairs et soyez ponctuels. Respectez le partage des frais défini à l’avance. Dernière recommandations : en cas d’empêchement ou d’annulation, prévenez vos compagnons de voyages suffisamment à l’avance.

Comment s’assurer en cas de covoiturage ?

Un seul mot d’ordre : informer votre assureur auto. Que vous pratiquiez le covoiturage de manière quotidienne ou occasionnelle, mieux vaut prendre vos précautions et le déclarer à votre assureur auto. En théorie, vous n’avez besoin d’aucune extension de garantie si vous décider de pratiquer le covoiturage avec votre véhicule.

Dans les faits, les assureurs auto n’ont cependant pas tous le même discours. Mieux vaut prévenir que guérir : informer votre assureur auto vous met à l’abri de vous voir reprocher de ne pas l’avoir prévenu et donc de ne pas être indemnisé en cas d’accident.

Prenez le temps de bien vous renseigner sur les modalités d’application des garanties de votre contrat d’assurance auto pour vous éviter de mauvaises surprises. Certains contrats auto contiennent des clauses restrictives.

  • L’assurance de votre véhicule peut exclure les trajets entre votre domicile et votre lieu de travail.
  • Si votre contrat d’assurance auto inclut une clause de conduite exclusive, vous ne serez pas couvert si vous passer le volant à l’un de vos compagnons de route.
  • Autre cas de figure. Si votre contrat auto inclut le prêt du volant mais que le conducteur occasionnel est novice, s’il provoque un accident, une franchise majorée sera appliquée.

En cas d’accident, les dommages matériels subis par le véhicule sont indemnisés en fonction du type de couverture et de garanties auto auxquelles vous avez souscrit.

La loi oblige tout conducteur à souscrire une responsabilité civile qui couvre les dégâts fait à autrui. Les passagers sont donc toujours dédommagés des éventuelles blessures corporelles par l’assureur du véhicule. Les passagers de covoiturage sont assimilés à des passagers ordinaires  au même titre que les membres de la famille.

Quant au conducteur, s’il est blessé dans un accident qu’il a causé, il sera indemnisé uniquement à condition qu’il ait souscrit une garantie couvrant les dommages corporels au conducteur. Sachez que le niveau de garantie le plus bas, l’assurance au tiers, ne prévoit pas ce type d’indemnisation

Dernier conseil avant de vous lancer dans le covoiturage : en tant que passager, pensez toujours à vérifier le permis de conduire du conducteur ainsi que son certificat d’assurance auto. Vous voilà fin prêt !

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres