En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Automobile : dans quelles régions roulent les voitures en mauvais état ?

Toutes les régions de France ne voient pas circuler sur leurs routes uniquement des véhicules parfaitement conformes à ce que prévoit la loi. Si l’ouest du pays fait office de mauvais élève, c’est sur l’Île de Beauté que le nombre de recalés est le plus faible.

Contrôle technique

D’après les chiffres de l’UTAC–OTC (Organisme Technique Central du contrôle technique des véhicules), le taux de prescription de contre-visites à l’issue de la visite technique périodique pour les véhicules particuliers est en légère diminution en 2016 (17,64%) par rapport à 2015 (17,66%).

Au niveau régional, c’est en Haute-Corse que le taux de prescription de contre-visites est le plus bas avec 10,9%. A l’opposé, en Guyane ce taux de véhicules recalés est de 33,1%, soit le plus élevé de France.

carte controle technique

Le bilan publié par l’UTAC–OTC indique qu’en 2016, les contrôles techniques obligatoires ont porté sur 12 fonctions, comprenant 141 points de contrôle pouvant conduire à 459 défauts dont 203 soumis à l’obligation d’une contre-visite.

Les défauts les plus détectés

Au cours de l’année 2016, les véhicules contrôlés ont présenté 3 défauts motivant la prescription d’une contre-visite :

  • l’usure des pneus (5,74% des contrôles) ;
  • un mauvais réglage des feux de croisement (3,68%) ;
  • un jeu trop important dans la rotule du demi-train avant (3,35%).

Le contrôle technique se durcit en 2018

Pour le moment limités à 124, les points de contrôle seront au nombre de 400 dès mai 2018. Un renforcement faisant suite à l’application d’une directive européenne. A la clé, des sanctions plus importantes et le coût de la visite technique qui risque d’augmenter.