Contrôle technique : 5 astuces pour payer moins cher !


C’est devenu un rituel : tous les deux ans, vous devez amener votre voiture chez le garagiste pour passer le fameux contrôle technique, obligatoire depuis 1992. Malheureusement, le prix de ce dernier peut vite grimper ! Vous êtes à la recherche d’astuces pour payer votre contrôle technique moins cher ? Ça tombe bien : LeLynx.fr vous partage ses conseils malynx pour faire baisser votre facture auto !

1/ Préparez votre contrôle technique en effectuant un pré-contrôle

Les frais d’un contrôle technique peuvent vite monter… surtout si vous devez faire une contre-visite qui coûte, en moyenne, 25 €. Pour éviter cela, vous pouvez faire un pré-contrôle dans un garage.

Le garagiste pourra notamment vérifier l’état des éléments suivants :

Le but de ce pré-contrôle : cibler les éléments de votre voiture à réparer avant le contrôle technique et éviter ainsi une contre-visite qui alourdit la facture auto.

Attention, ces pré-contrôles ne remplacent en rien les visites de contrôle technique.

2/ Effectuez votre contrôle technique dans une autre ville

C’est l’une des astuces pour payer votre contrôle technique moins cher ! En général, la visite technique d’un véhicule coûte près de 80 €. Toutefois, sachez que ce montant peut varier selon les centres auto agréés, les villes et les régions. En fonction du lieu dans lequel vous effectuez votre contrôle technique, vous pouvez ainsi gagner une dizaine d’euros sur votre facture. Des économies non négligeables !

homme qui vérifie l'état d'une voiture

Vous êtes à la recherche du prix le plus bas pour votre contrôle technique ? Rendez-vous sur le site www.prix-controle-technique.gouv.fr. Cette plateforme mise en place par le gouvernement vous permet de comparer les prix des contrôles techniques et contre-visites en fonction des villes et départements.

Pour rappel, il est important de bien faire votre visite de contrôle technique tous les deux ans. En effet, rouler avec un véhicule sans contrôle technique à jour est considéré comme une infraction au Code de la route. Vous pouvez ainsi encourir une amende de 135 €.

3/ Privilégiez une visite durant les heures creuses

Le montant d’un contrôle technique peut également varier en fonction de la date et de l’heure de la visite. En effet, un rendez-vous pris un samedi après-midi sera forcément plus cher qu’un rendez-vous pris un jeudi matin, par exemple. Ainsi, pour réaliser des économies, anticipez la date de votre contrôle technique pour vous assurer d’avoir un créneau moins cher.

Les automobilistes ont tendance à demander les mêmes horaires de rendez-vous pour effectuer leur contrôle technique. Ainsi, pour éviter cela, de nombreux centres auto proposent des tarifs avantageux sur les heures creuses.

4/ Tournez-vous vers des sites low cost pour des contrôles techniques pas chers

couple devant un ordinateur

Le saviez-vous ? Certains sites proposent des contrôles techniques à prix réduits. C’est notamment le cas de :

  • Cteasy.com : la plateforme met à disposition les créneaux invendus de certains centres agréés. Vous pouvez profiter jusqu’à -50 % de réductions sur votre contrôle technique ;
  • Ct-malin.com : le site propose des contrôles techniques à partir de 9,90 € ;
  • Simplauto.com : la plateforme vous propose de comparer les offres de plus de 5 000 centres de contrôle technique ;
  • Groupon : le site permet de comparer les différentes offres de contrôle technique près de chez vous. Vous pouvez bénéficier jusqu’à -70 % sur le prix de la visite.

5/ Adoptez une bonne conduite sur la route

Un conseil qui peut paraître simple mais qui est primordial ! En effet, l’un des meilleurs moyens de faire des économies sur votre prochain contrôle technique est de veiller au bon entretien de votre véhicule tout au long de l’année. Et cela passe notamment par un bon comportement sur la route !

Pour rappel, lors d’un contrôle technique, le spécialiste vérifie 9 fonctions mécaniques sur votre véhicule :

  • L’identification du véhicule ;
  • Les équipements de freinage ;
  • La direction ;
  • La visibilité ;
  • Les feux, les dispositifs réfléchissants et les équipements électriques ;
  • Les essieux, les roues, les pneus et les suspensions ;
  • Les châssis et accessoires du châssis ;
  • Les autres matériels ;
  • Les nuisances.