Le nouveau contrôle technique entre en phase de test

 

Instauré par la loi sur la transition énergétique, le nouveau contrôle technique est entré en phase de test le 1er septembre 2016.

Contrôle technique

Au cœur de ce nouveau contrôle technique se trouve un nouveau test anti-pollution, qui vérifie désormais 5 gaz polluants (monoxyde de carbone, dioxyde de carbone, oxygène, oxydes d’azote et hydrocarbures imbrûlés) émis par les voitures.

« Maintenant on vérifiera les 5 gaz à la fois sur les essences et sur les diesels (…) ça va améliorer considérablement la mesure de la pollution lors du contrôle technique », explique Nicolas Bouvier, directeur de Dekra Automotive (6 200 centres agréés en France).

Une phase d’expérimentation gratuite

Pour le moment, seuls 17 centres sont équipés pour tester ce nouveau dispositif avec différents appareils. Cette phase d’expérimentation doit durer jusqu’au 1er mars 2017 et n’engendrera aucun coût supplémentaire aux automobilistes qui feront contrôler leurs véhicules durant cette période.

A terme, ce nouveau contrôle technique pourrait cependant coûter plus cher. « Il est possible que ça ait un impact sur le prix », fait remarquer Nicolas Bouvier, qui précise que les nouveaux appareils de mesure coûtent jusqu’à 5 000€ pièce et que la durée du test augmentera également d’environ 5 minutes par véhicule.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres