En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Contrôle technique : les contre-visites ont concerné 1 voiture sur 5 en 2019

Selon les chiffres publiés par des spécialistes du contrôle technique, 21,76% des véhicules ont été recalés, en moyenne en 2019 en France. Un chiffre en hausse mais très loin des estimations.

Contrôle technique

Le nouveau contrôle technique apparu en 2018 n’aura donc eu qu’un effet limité. En effet, selon les chiffres publiés par Auto Sécurité, Securitest et Verif’Autos (Groupe SGS France), 21,76% des voitures ont été recalées lors de l’examen en 2019, soit un peu plus d’un véhicule sur 5. Pour rappel, ce taux était de 18,9% un an plus tôt.

Les discours les plus alarmistes avaient laissé craindre une forte hausse (près de 25%) de ce taux de contre-visites. Pour autant, l’Organisme technique central (OTC) avait déjà minimisé, en 2018, l’impact de la réforme du contrôle technique sur ce taux. Pour rappel, les automobiles sont désormais contrôlées sur 133 points (123 auparavant) et 610 défaillances (contre 410 précédemment).

Le contrôle technique, combien ça coûte ?
Lire l'article

Des retards de plus en plus fréquents

Les spécialistes du secteur ajoutent que « selon les chiffres de l’OTC, les défaillances critiques représentent 0,92% des mises en contre-visite ». Dans le détail, elles concernent notamment les pneus, les freins et les feux. Il s’agit de défauts évitables pour les propriétaires, par manque d’entretien de leur auto.

Finalement, le seul impact négatif de ce nouveau contrôle technique souligné par les 3 entreprises est la « baisse effective des véhicules présentés au contrôle technique ». Avant d’ajouter qu’« au cours du dernier exercice, 41% des contrôles effectués au sein des réseaux du Groupe SGS France avaient dépassé la date limite ».