En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

739 000 Français ont esquivé le contrôle technique en 2019

Le contrôle technique, obligatoire tous les deux ans, fait fuir les automobilistes. L’année dernière, de nombreux véhicules devant être contrôlés manquaient à l’appel.

 L’Organisme technique central (OTC) a dressé son bilan de l’année… et c’est assez inquiétant. Le contrôle technique est un examen complet de la voiture, qui doit être effectué tous les deux ans pour les véhicules âgés de plus de quatre ans. Or, il effraie beaucoup d’automobilistes, qui craignent de devoir payer de fortes réparations ou de voir leur voiture immobilisée.

En 2019, 738 735 contrôles techniques n’ont pas été faits alors que les véhicules devaient être examinés. L’OTC a ainsi enregistré une baisse de 3,57% du nombre de contrôles techniques effectués, soit 24,76 millions de visites. Une baisse qui laisse perplexe lorsque l’on sait que le parc automobile grandit et vieillit.

Payer moins cher le contrôle technique, c’est possible !
Lire l'article

Tensions entre contrôleurs et clients

Le Comité national de professionnels de l’automobile (CNPA) a réagi à ce bilan inquiétant par un communiqué : « Ces chiffres confirment la situation préoccupante du marché du contrôle technique en 2019. Cela signifie que de nombreux véhicules, potentiellement dangereux et/ou polluants, ne passent pas ou plus leur contrôle technique ». Selon BFM Auto, une partie de ces voitures auraient pu être mises à la casse.

Les Français n’ont pas tous les moyens de bien entretenir leur voiture, et ont parfois peur de découvrir un problème qui entraînera des coûts. 41% des clients ont apporté leur voiture avec du retard, ce qui souvent cause des relations tendues avec les professionnels. Pour rappel, seulement 0,95% des voitures sont envoyées en contre-visite pour « défaillance critique ».